Engineers Canada
Document Viewer Exit Document Viewer

Rapport annuel de 2016

Partager:
Date: 
mai 2017

À propos d’Ingénieurs Canada

Ingénieurs Canada est l’organisme national regroupant les 12 organismes de réglementation du génie qui sont chargés de réglementer l’exercice du génie au Canada et qui délivrent les permis aux ingénieurs du pays, actuellement plus de 290 000. Ingénieurs Canada est au service de ces organismes et leur offre des programmes nationaux qui visent à assurer le respect des normes les plus rigoureuses en ce qui concerne la formation en génie, les compétences professionnelles et l’exercice de la profession.

Ingénieurs Canada est le porte-parole de ses membres en matière d’affaires nationales et internationales, et il favorise une meilleure compréhension de la nature, du rôle et de l’apport de la profession d’ingénieur dans la société.

Mot du président

Chris Roney

L’année qui vient de s’écouler a été une période de renouvellement très positif pour Ingénieurs Canada. Nous avons amorcé un certain nombre de changements constructifs importants au sein de l'organisme afin de nous permettre de servir nos organismes de réglementation membres bien mieux qu’auparavant. Ingénieurs Canada s'est engagé à veiller à se concentrer sur ses fonctions essentielles que sont l’agrément, l’harmonisation des conditions d’admission et le soutien en matière de réglementation, et de renforcer la transparence, la responsabilité et la plus-value dans tout ce qu’il fait.

Le système d'agrément demeure l'un des services les plus importants qu’Ingénieurs Canada fournit au nom de ses organismes membres. Cependant, nous savons que ce système doit évoluer rapidement pour suivre le rythme des changements qui interviennent dans la prestation de la formation en génie. Le statu quo est tout simplement inacceptable. Cela reste pour Ingénieurs Canada son plus grand défi, qu’il doit surmonter avec la collaboration des organismes de réglementation et les établissements d’enseignement supérieur dont il agrée les programmes.

Ingénieurs Canada a également continué d’élaborer un certain nombre de guides modèles nationaux à l’intention de la profession et de faciliter le développement d'outils et de données pour aider les organismes de réglementation à évaluer les titres de compétences des candidats formés à l'étranger. Nos organismes de réglementation doivent pouvoir bénéficier du soutien dont ils ont besoin pour s'assurer que tous les candidats au permis d’exercice sont traités de manière juste, cohérente et défendable, quel que soit l'endroit où ils ont acquis leur formation et leur expérience. Nous pouvons y parvenir en travaillant tous ensemble.

En plus de conjuguer nos efforts pour favoriser l’excellence en matière de réglementation,  nous avons lancé quelques nouvelles offres à l’intention des ingénieurs eux-mêmes, comme le programme de certification de Professionnel de la résilience des infrastructures, le Répertoire de la mobilité d’Ingénieurs Canada, le guide intitulé Gérer les transitions, qui vise à aider les ingénieurs et leurs employeurs à mener à bien les transitions professionnelles, ainsi que le régime d’assurance soins médicaux et dentaires pour retraités. Nous avons également présenté de nouvelles initiatives de promotion de la profession auprès des jeunes Canadiens et du public, notamment la compétition Future City, le site Web Ingénirama et le concours de photos d’Ingénieurs Canada. En outre, nous avons poursuivi et bonifié notre travail dans des activités clés, comme l’initiative 30 en 30, les relations gouvernementales et le Mois national du génie.

Il est clair que les activités d’Ingénieurs Canada en 2016 ont couvert un très large éventail. Le présent rapport décrit dans leurs grandes lignes nos réalisations et nos progrès dans ces dossiers majeurs qui soutiennent la réalisation de nos quatre objectifs principaux — l’excellence en matière de réglementation, la confiance dans la profession, la pérennité de la profession et la protection de termes propres au génie. Le rapport fait également état de l’excellence en génie en soulignant les réalisations remarquables des ingénieurs à qui nous avons rendu hommage en 2016 en leur décernant des prix, des bourses et des titres de Fellow.

Fort de ce bilan, je tiens à remercier le personnel, les administrateurs, les organismes membres et les bénévoles d’Ingénieurs Canada pour leur excellent travail au cours de la dernière année et pour leur engagement soutenu à faire progresser la profession d’ingénieur. Ce fut un honneur d’agir à titre de président, et il me tarde de voir ce que nous accomplirons ensemble en 2017.

Chris D. Roney, FEC, P.Eng., BDS, IntPE, UE
Président

Parcours vers l’excellence

Des membres du personnel d’Ingénieurs Canada

Des membres du personnel d’Ingénieurs Canada participent à une analyse des lacunes dans le cadre du Parcours vers l’excellence, afin de repérer des possibilités d’amélioration.

En 2016, Ingénieurs Canada s’est engagé dans un Parcours vers l’excellence, un processus d’amélioration continue. À la fin de l’année, une équipe de vérificateurs indépendante a reconnu cette souscription aux principes d’excellence organisationnelle, d’innovation et de mieux-être, et remis à Ingénieurs Canada la certification de niveau Bronze de la norme d’excellence, d’innovation et de mieux-être d’Excellence Canada.

Cette norme s’applique à presque tous les aspects de l’organisation, y compris le leadership et la gouvernance, la stratégie et la planification, l’expérience client, l’engagement du personnel, la gestion de processus et de projet, et, enfin, les partenaires et les fournisseurs. Un conseil de l’excellence interfonctionnel a été établi au début de 2016 au sein d’Ingénieurs Canada afin d’aider le personnel à évaluer les politiques, plans et procédures existants et à cerner les possibilités d’amélioration en fonction de ces six critères.

Ayant permis d’obtenir la certification bronze en décembre 2016, le projet Parcours vers l’excellence se poursuivra en 2017 et après, alors qu’Ingénieurs Canada déploiera des efforts d’amélioration continue supplémentaires qui, au bout du compte, augmenteront sa capacité à servir les ingénieurs.

 

Fin 1 : Excellence en matière de réglementation

Ingénieurs Canada s’assure qu’un cadre, des normes, des pratiques et des systèmes ainsi qu’un moyen permettant le transfert efficace des connaissances pour favoriser l’excellence en matière de réglementation sont à la disposition des organismes de réglementation du génie.

Cadre de réglementation

Le Cadre de réglementation est un ensemble de politiques ambitieuses ayant pour objet d’aider les organismes de réglementation du génie à s’acquitter de leur mandat de réglementation de la pratique du génie et de protection de l’intérêt public. Le Cadre s’attache tout particulièrement à cerner les pratiques exemplaires nationales et internationales, à réagir aux nouvelles tendances et aux nouveaux défis, et à faciliter la mise en place de pratiques équitables qui soient accessibles, opportunes, contrôlées, transparentes, objectives et impartiales.

En 2016, nous avons rédigé 17 nouveaux éléments, que nous avons ensuite soumis aux suggestions et aux commentaires des organismes de réglementation. Nous intégrerons leurs commentaires au Cadre de réglementation au fil de sa mise au point.

Bureau des conditions d’admission

En 2016, le Bureau des conditions d’admission a publié avec succès les documents suivants, nouveaux ou mis à jour :

En outre, le Bureau des conditions d’admission a tenu ses premiers webinaires au sujet du nouveau livre blanc sur l’exercice dans le domaine du génie logiciel ainsi qu’au sujet de son guide sur le développement durable et la gérance environnementale. Ces webinaires ont permis de mettre en lumière les nouveaux documents du Bureau et de les placer dans leur contexte. Le Bureau a l’intention de tenir des webinaires supplémentaires au sujet d’autres guides, nouveaux ou révisés.

Bureau d’agrément

Membres du Bureau des conditions d’admission
Les membres du Bureau d'agrément à leur réunion de juin 2016  

En 2016, le Bureau d'agrément a effectué des visites d'agrément dans dix établissements universitaires pour évaluer 43 programmes de génie et déterminer ainsi s'ils respectent les normes acceptables en matière de formation pour l'obtention d'un permis d'exercice. Les équipes d'agrément — composées de près de 100 bénévoles — ont soumis leurs rapports à la décision d’agrément du Bureau.

En juin, le Bureau a décidé d’agréer deux nouveaux programmes de génie en s’appuyant sur ces rapports d’examen par les pairs.

En outre, le Bureau a continué de passer en revue les documents que les responsables de programmes et les établissements doivent remplir avant la tenue des visites. Il a donné des ateliers pour aider les responsables accueillant les visiteurs et les bénévoles du Bureau à trouver comment alléger leur charge de travail.

En septembre 2016, le conseil d’Ingénieurs Canada a adopté un certain nombre de modifications aux normes. Il les a publiées dans le Rapport sur les normes et les procédures d’agrément de 2016.

Forum sur l’agrément

en petits groupes, dans le cadre du Forum sur l’agrément
Les participants discutent de l’objectif et des résultats du système d’agrément, en petits groupes, dans le cadre du Forum sur l’agrément en août 2016.  

En août 2016, plus d’une centaine de personnes de la communauté du génie ont participé au Forum sur l’agrément organisé par Ingénieurs Canada à Toronto. Des représentants des organismes de réglementation, des étudiants, des doyens, de l’industrie ainsi que du conseil et des comités d’Ingénieurs Canada se sont réunis pour préciser leur vision commune de l’avenir de l’agrément des programmes d’études en génie au Canada. Les participants ont discuté de l’objectif, des résultats, des tendances, des possibilités et des solutions à venir concernant l’agrément, et ces discussions ont permis de formuler des recommandations mises au vote et classées par ordre de priorité. Ingénieurs Canada collabore avec les intervenants compétents à l’approfondissement de l’étude de ces priorités afin de donner suite aux recommandations formulées par les participants au Forum.

Ententes de reconnaissance mutuelle et mobilité

En 2016, Ingénieurs Canada a continué de prouver son engagement à faciliter la mobilité internationale des ingénieurs. En novembre, l’organisme a créé le Répertoire de la mobilité, qui octroie aux ingénieurs qualifiés des titres indiquant leur appartenance à un groupe exclusif de professionnels qui ont atteint une norme de compétence élevée et qui sont prêts à exercer le génie dans le marché international. Les ingénieurs inscrits au répertoire ont le droit d’utiliser les titres IntPE ou APEC Engineer, montrant aux clients et employeurs potentiels qu’ils sont qualifiés et expérimentés. Dans certains pays, ces ingénieurs peuvent être admis plus rapidement s’ils sont déjà inscrits à ce répertoire.

Ingénieurs Canada a également renouvelé son entente de reconnaissance mutuelle avec le Texas Board of Professional Engineers en juin 2016. L’entente de cinq ans vise à permettre la reconnaissance des titres professionnels des ingénieurs qui souhaitent se réinstaller.

Admissions et évaluations

Les membres du Groupe national des responsables de l’admission
Les membres du Groupe national des responsables de l’admission à leur réunion de juin 2016  

Les membres du Groupe national des responsables de l’admission (GNRA) se sont réunis quatre fois en 2016 afin de discuter des pratiques d’admission exemplaires, de faciliter le transfert de connaissances sur les problèmes d’admission au pays, d’un organisme de réglementation à un autre, et de partager de l’information à propos des initiatives d’Ingénieurs Canada.

 

Projet d’évaluation en ligne des compétences

En septembre 2016, Ingénieurs Canada a décidé de s’associer avec l’APEGBC et de déployer son outil en ligne d’évaluation des compétences à l’échelle du Canada pour le mettre à la disposition des organismes de réglementation intéressés. Un premier groupe pilote composé de l’APEGS, d’Ingénieurs et géoscientifiques Nouveau-Brunswick, d’Engineers Nova Scotia et d’Engineers PEI s’est réuni pour discuter de façons de mettre le système à l’essai, pour mettre sur pied le groupe d’utilisateurs pilotes et pour déterminer comment échanger des pratiques exemplaires et des leçons apprises.

Grâce à cet outil, le Projet d’évaluation en ligne sur la base des compétences permettra d’évaluer l’expérience professionnelle des ingénieurs à l’échelle nationale.

Discipline et application de la loi

Les membres du Groupe national des responsables de la discipline
Les membres du Groupe national des responsables de la discipline et de l’application de la loi à leur réunion de juin 2016  

Dans le cadre de la réunion annuelle du Groupe national des responsables de la discipline et de l’application de la loi en juin 2016, des représentants de chaque organisme de réglementation ont fait le point sur les pratiques en vigueur, discuté de cas applicables et d’enjeux juridiques, et repéré des modes de collaboration et de partage d’information plus efficaces.

Exercice professionnel

L’année 2016 a vu la mise en place du Groupe national des responsables de l’exercice, chargé d’assurer entre les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux une liaison pour les questions se rapportant à l’exercice de la profession. Le groupe partagera de l’information, discutera de politiques et tirera les leçons des pratiques prometteuses de chaque organisme de réglementation en ce qui concerne l’exercice de la profession.

Le Groupe a tenu sa première réunion en novembre 2016 afin de discuter des enjeux de l’exercice de la profession, y compris les exigences du développement professionnel continu, les programmes de gestion de la qualité et l’échange de guides.

Catalogue de jurisprudence

En 2016, Ingénieurs Canada a créé un catalogue de jurisprudence en ligne devant servir de dépôt central de la jurisprudence établie au pays qui présente un intérêt pour les organismes de réglementation de la profession d’ingénieur. Le catalogue recueille et résume les décisions de jurisprudence susceptibles d’avoir une incidence sur la réglementation de la profession d’ingénieur. Il sera enrichi à mesure que des affaires pertinentes seront tranchées.

 

Fin 2 : Confiance dans la profession

Ingénieurs Canada s’assure que les parties prenantes ont la preuve que les ingénieurs respectent des normes rigoureuses, qu’ils exercent avec compétence et intégrité, et que leur travail et l’autoréglementation de leur profession profitent à la société.

Sondage sur les perceptions du public

Sondage sur les perceptions du public 

Pour mieux comprendre comment le public perçoit la valeur, l’impact, les opportunités et les défis de la profession d’ingénieur, Ingénieurs Canada a réalisé une enquête auprès des Canadiens en décembre 2016. Dans l’ensemble, les résultats donnent une image positive du génie au Canada. La perception fondamentale de la profession est bonne et encourageante. Cependant, il est possible pour la profession d’être plus présente à l’esprit des Canadiens et de se présenter comme un chef de file dans le débat sur les grands enjeux du pays.

Énoncés de principe nationaux

L’équipe des Affaires publiques d’Ingénieurs Canada a fait le tour des énoncés de principe nationaux afin de les actualiser et de s’assurer qu’ils affichent correctement la position des ingénieurs sur les grands enjeux. En outre, compte tenu de l’évolution des priorités gouvernementales et des nouveaux secteurs d’intervention, le conseil a rédigé et adopté trois nouveaux énoncés de principe nationaux :

Énoncés d’enjeux

Ingénieurs Canada a publié de nouveaux énoncés en 2016 sur trois grands enjeux nationaux qui concernent le génie. Ils décrivent le travail entrepris par l’organisme de concert avec les gouvernements fédéral et provinciaux afin de promouvoir les intérêts de la profession d’ingénieur :

Journée de contact 2016

Journée de contact 2016
David Birnbaum, étudiant en génie, et Rakesh Shreewastav, FEC, P.Eng., vice-président du Comité du programme Rapprocher le gouvernement et les ingénieurs, en compagnie de Terry Beech, député, sur la Colline du Parlement le 21 mars 2016  

En mars 2016, Ingénieurs Canada a tenu sa Journée de contact la plus productive sur la Colline du Parlement. Des membres du Comité du programme Rapprocher le gouvernement et les ingénieurs, un étudiant en génie et des employés d’Ingénieurs Canada ont rencontré 40 députés de trois partis représentant neuf provinces et territoires. Les rencontres ont permis de faire connaître la profession d’ingénieur à plusieurs des nouveaux députés ; on y a abordé un certain nombre d’enjeux prioritaires pour la profession, dont les infrastructures résistantes aux changements climatiques, la diversité dans la profession d’ingénieur et l’importance du rôle que jouent les ingénieurs dans la protection de l’environnement, de l’économie et des Canadiens. Les rencontres ont également permis de montrer aux députés que les ingénieurs sont de bon conseil quand vient le temps de prendre des décisions s’appuyant sur des données probantes.

Témoignage au Sénat

Kathryn Sutherland témoigne
Kathryn Sutherland, LL.B., FEC, P.Eng., vice-présidente, Gouvernance et Affaires internationales d’Ingénieurs Canada, témoigne devant le Comité sénatorial permanent des banques et du commerce en avril 2016.

En avril 2016, Ingénieurs Canada a été invité à présenter un témoignage oral et écrit au Comité sénatorial permanent des banques et du commerce dans le cadre d’une étude sur les obstacles au commerce intérieur. Le rapport du Comité permanent qui en a découlé formulait sept recommandations visant à contribuer à faire baisser les obstacles au commerce et à faire croître la mobilité de la main-d’œuvre au Canada, et voyait d’un bon œil le travail accompli par l’organisme pour améliorer la mobilité des ingénieurs à l’échelle du Canada.

Mémoires à l’intention du gouvernement

Ingénieurs Canada a présenté au gouvernement fédéral des commentaires et des recommandations sur divers enjeux qui ont une incidence sur la profession d’ingénieur.

Comité sur la vulnérabilité de l’ingénierie des infrastructures publiques

L’année dernière a vu une augmentation notable de la visibilité et de l’utilisation du protocole du Comité sur la vulnérabilité de l’ingénierie des infrastructures publiques (CVIIP), non seulement chez les ingénieurs en infrastructures, mais aussi dans les industries où l’on collabore étroitement avec les ingénieurs et où l’on fait régulièrement appel à leur expertise. Par exemple, l’Association canadienne de l’électricité est la première à avoir recommandé le protocole du CVIIP. Elle le présentait aux producteurs canadiens d’électricité comme un outil d’adaptation climatique à intégrer à la planification dans le secteur de l’électricité.

Dans le cadre de ces efforts visant à faire connaître le protocole du CVIIP comme un outil d’adaptation climatique, huit conférences et cinq exposés ont abordé le sujet du protocole dans le cadre de forums et d’assemblées générales annuelles. En 2016, on a donné sept ateliers du CVIIP et mené à bien cinq projets ayant eu recours au protocole, alors que plusieurs autres allaient déjà bon train à la fin de l’année.

Professionnel de la résilience des infrastructures

Les diplômés
Les diplômés de la première cohorte du programme de certification de PRI se voient accorder leur titre dans le cadre d’un événement qui a eu lieu en juin 2016.  

En juin 2016, Ingénieurs Canada a lancé à l’intention des ingénieurs un nouveau programme de certification de Professionnel de la résilience des infrastructures (PRI). La formation offerte par ce programme permet aux ingénieurs d’acquérir les connaissances et les compétences supplémentaires nécessaires pour planifier, concevoir et gérer des infrastructures résilientes aux impacts des changements climatiques.

En juin, les diplômés de la première cohorte du programme de certification de PRI se sont vu accorder leurs titres. La certification PRI procure aux propriétaires et exploitants d’infrastructures, aux gouvernements et au public la confiance accrue que les recommandations ou approbations faites par ces ingénieurs s’appuient sur une formation et une expérience avancées en matière d’évaluation de la vulnérabilité aux changements climatiques, de gestion des risques et d’adaptation au climat.

Fédération mondiale des organisations d’ingénieurs

Ingénieurs Canada a continué de participer au Comité sur l’ingénierie et l’environnement de la Fédération mondiale des organisations d’ingénieurs, en se concentrant sur l’adaptation aux changements climatiques et sur l’application du protocole du CVIIP à l’échelle internationale.

En mai 2016, Ingénieurs Canada a pris part à la réunion des organes subsidiaires de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC) à Bonn, en Allemagne, où l’organisme a donné un atelier du CVIIP et animé une séance quotidienne intitulée « Engineers Hour » pour sensibiliser les délégués et les ingénieurs présents au rôle du génie dans l’adaptation au climat et l’atténuation des changements climatiques. En 2016, le Fonds d’adaptation de la CCNUCC a fourni les sommes nécessaires à la réalisation de son premier projet du CVIIP, au moment de l’application du protocole à des réseaux d’aqueduc du Costa Rica. Le projet a démarré à l’automne de 2016.

IngéniStudio

photo IngéniStudio
Dylan Baxter a gagné un des grands prix du concours de photos d’Ingénieurs Canada à la suite de la sélection de sa photo intitulée La meilleure expérience sur le terrain d’étudiants en génie.  

Ingénieurs Canada a lancé un concours de photos en novembre 2016 pour inciter la communauté des ingénieurs à célébrer les réalisations techniques et les ingénieurs du Canada. C’est dans son nouveau site Web IngéniStudio qu’il a tenu le concours et dans lequel quelque 200 photos lui ont été soumises par des gens de partout au Canada, dont des ingénieurs, des étudiants en génie et des firmes d’experts-conseils.

Ingénieurs Canada, grâce à l’appui généreux de la Great-West, compagnie d’assurance-vie, a sélectionné huit gagnants d’un prix hebdomadaire, trois gagnants d’un grand prix, puis le gagnant de la photo favorite de la communauté.

 

Fin 3 : Pérennité de la profession

Ingénieurs Canada s’assure que les parties prenantes ont de l’information sur la façon dont le génie est exercé au Canada et que le génie est reconnu comme une profession attrayante.

Femmes en génie

document Gérer les transitions : quoi faire avant, pendant et après un congé

Ingénieurs Canada a publié le document Gérer les transitions : quoi faire avant, pendant et après un congé en janvier 2016, un guide de planification décrivant les pratiques exemplaires en matière de gestion des congés parentaux à l’intention des employés et des employeurs des domaines du génie et des géosciences.

La publication du document Gérer les transitions par Ingénieurs Canada coïncide avec sa demande d’amélioration des congés de maternité et parentaux offerts ainsi qu’avec son appui au projet de loi C-243 — visant la création d’un programme national d’aide à la maternité et modifiant la Loi sur l’assurance-emploi. Ingénieurs Canada était persuadé que ce projet de loi constituerait une première étape importante vers l’élimination des obstacles auxquels se heurtent encore les femmes au sein et en dehors de la profession d’ingénieur. La Chambre des communes l’a adopté en octobre.

 30 en 30

 

 

 

 

C’est aussi en 2016 qu’a été mis sur pied le groupe de champions de l’initiative 30 en 30, composé de représentants des organismes qui ont promis de soutenir la réalisation des objectifs de l’initiative — l’engagement d’Ingénieurs Canada à faire passer le pourcentage de femmes parmi les nouveaux ingénieurs à 30 % d’ici 2030. Le groupe de champions a tenu sa première réunion afin d’échanger des idées et des pratiques prometteuses de partout au pays dans le but de faire croître la représentation des femmes en génie.

CCWESTT

En outre, Ingénieurs Canada a tenu cinq séances au cours de la conférence de la Coalition canadienne des femmes en génie, en sciences et en technologie (CCWESTT), y compris une tribune politique réunissant les députées Marilyn Gladu, P.Eng., présidente du Comité permanent de la condition féminine et porte-parole conservatrice en matière de sciences, et Sheila Malcolmson, porte-parole du NPD en matière de condition féminine.

Autochtones et formation en génie

rapport

En 2016, Ingénieurs Canada a publié un nouveau rapport à l’appui de la création de programmes d’accès au génie destinés aux Autochtones du Canada. Ce rapport, intitulé Accès des Autochtones à des programmes secondaires de génie, décrit sept pratiques qui contribuent à la réussite des étudiants autochtones en facilitant leur transition vers des programmes de génie postsecondaires. Le présent rapport vise à favoriser une discussion en vue d’obtenir une juste représentation des Autochtones en génie au Canada.

Ingénieurs Canada a également assisté à la conférence nationale de l’American Indian Science and Engineering Society (AISES) à Minneapolis, au Minnesota, en novembre 2016, et rencontré le dirigeant de l’AISES pour discuter de collaboration et de mise sur pied d’une section canadienne.

 

Mois national du génie

Mois national du génie de 2016

Dans le cadre du Mois national du génie de 2016, plus de 500 événements se sont déroulés au pays, organisés par des centaines de bénévoles issus des organismes de réglementation provinciaux et territoriaux. Ingénieurs Canada a lancé un nouveau thème pour les célébrations de cette année — Il y a une place pour toi —, qui vise à montrer aux jeunes Canadiens que, dans le large éventail de disciplines et d’applications du génie, ils peuvent trouver un domaine qui éveille leur intérêt.

En outre, Ingénieurs Canada a dévoilé la mise à jour du site Web du Mois national du génie dans le cadre des célébrations de 2016. Il propose de nouvelles fonctions, y compris un endroit pour en apprendre davantage sur les disciplines du génie, des portraits d’ingénieurs, ainsi que la fonction interactive Trouver sa place, qui permet aux visiteurs d’apprendre comment leurs champs d’intérêt pourraient les mener à une carrière en génie.

Future City

Des élèves du conseil scolaire du district de Durham présentent leurs modèles de ville de demain dans le cadre de la compétition Future City au Canada.
Des élèves du conseil scolaire du district de Durham présentent leurs modèles de ville de demain dans le cadre de la compétition Future City au Canada.  

En 2016, Ingénieurs Canada s’est associé à DiscoverE, un organisme sans but lucratif des États-Unis qui organise la compétition Future City depuis 1992 et dans le cadre de laquelle des élèves du premier cycle secondaire ont pour mission d’imaginer et de concevoir des villes du futur et d'en construire la maquette. En septembre 2016, Ingénieurs Canada a introduit la compétition pour la première fois dans des écoles du Canada, soit dans 50 classes du Conseil scolaire du district de Durham et dans huit classes des écoles participantes de l’Île-du-Prince-Édouard. 

Écusson pour les Guides

Écusson pour les Guides

Inspiré par le programme Girl Guides d’Engineers Nova Scotia, Ingénieurs Canada a créé fin 2016 un écusson à l’intention des Guides qui participent à des activités liées au génie sous la supervision d’un ingénieur ou d’un ingénieur stagiaire ou junior.

Ces activités exposent les filles à l’ingénierie qui se retrouve dans la vie quotidienne et les aident à comprendre le fonctionnement du monde qui les entoure.

Carte de souhaits d’Ingénieurs Canada pour 2016

Pendant la période des fêtes de 2016, Ingénieurs Canada a tenu un concours de dessin qui a servi de point de départ à sa carte de souhaits unique pour la fin d’année. L’organisme demandait aux élèves de partout au pays d’illustrer, sous forme de dessin,  comment le génie venait stimuler leur activité préférée de l’hiver ou des vacances de Noël. Voici quelques-uns des dessins qu’ils nous ont transmis.

 

 

 

Fédération canadienne étudiante de génie

CFES representatives
Les représentants de la FCEG ont rencontré Ingénieurs Canada en 2016 pour discuter des façons de renforcer les relations entre les deux organismes  

Ingénieurs Canada a approfondi sa relation avec la Fédération canadienne étudiante de génie (FCEG) en 2016, échangeant des points de vue avec plus de 600 étudiants dans le cadre des trois principaux événements de la FCEG : la Compétition canadienne d’ingénierie, le Congrès de la FCEG et la Conférence sur la Diversité en ingénierie. En outre, des représentants de la FCEG ont pris part au Forum sur l’agrément d’Ingénieurs Canada au mois d’août. Cette relation plus forte permet à Ingénieurs Canada de mieux communiquer avec les étudiants en génie et de faire valoir l’utilité du permis d’ingénieur une fois qu’ils obtiennent leur diplôme.

Programmes d’affinité et d’assurances

En 2016, Ingénieurs Canada a continué d’élargir la gamme de régimes d’assurance et de services financiers qu’il offre aux ingénieurs :

  • En partenariat avec Manuvie, Ingénieurs Canada a lancé un régime d’assurance soins médicaux et dentaires pour ingénieurs retraités expressément pour couvrir cette étape de la vie, offrant trois niveaux de couverture en réponse aux besoins ou au budget propres aux membres.
  • Ingénieurs Canada, en collaboration avec Manuvie, offre une protection supplémentaire de 50 000 $ aux membres qui font une première demande d’assurance-vie temporaire.
  • Une collaboration fructueuse entre TD et Ingénieurs Canada a permis de continuer d’offrir le programme d’assurance habitation et automobile aux membres de l’OIQ.
  • Ingénieurs Canada, en partenariat avec Pro-Form Sinclair Professional, a mis au point une présentation instructive destinée aux organismes de réglementation de la profession d’ingénieur, qui pourront ainsi faire connaître le Programme d’assurance responsabilité professionnelle secondaire, et sa protection accrue, aux ingénieurs et aux géoscientifiques.

Recherche

rapports de recherche

Ingénieurs Canada a produit trois rapports de recherche importants en 2015 : le Rapport sur les inscriptions en génie et les diplômes décernés, le Rapport national sur les effectifs et le Rapport sur le sondage auprès des finissants en génie. Ils sont destinés aux décideurs et aux membres de la communauté des ingénieurs. Dans l’ensemble, les rapports dénotent une forte croissance du nombre de membres de la profession d’ingénieur et du nombre d’étudiants inscrits à un programme d’études en génie.

Ingénirama

Ingénirama site web

Ingénieurs Canada a lancé en 2016 Ingénirama, un outil très utile pour quiconque recherche des informations sur le génie ou souhaite explorer l’univers des carrières dans ce domaine. À l’aide de statistiques et de données sur les taux d’emploi, les salaires, les inscriptions postsecondaires et la diversité, Ingénirama présente l’information de façon accessible et aisément compréhensible, par discipline du génie et par province. Ingénirama présente également des portraits d’ingénieurs, des descriptions d’emplois types et les qualifications requises pour occuper ces emplois, ainsi qu’un survol des carrières offertes dans chaque discipline afin de donner aux visiteurs une bonne idée de ce qu’est la profession d’ingénieur. En outre, le site collige les affichages de postes d’ingénieur de différentes sources, offrant un guichet unique à quiconque cherche un emploi en génie au Canada.

Laboratoire d’innovation en génie

Laboratoire d’innovation en génie

Les participants échangent des idées dans le cadre d’un atelier du Laboratoire d’innovation en génie en 2016.

Ingénieurs Canada, cofondateur et ambassadeur du Laboratoire d’innovation en génie, a assisté à trois de ses ateliers en 2016, dont un à Ottawa, en Ontario, organisé par le ministère de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique.

Le Laboratoire a également permis de lancer, en août 2016, une nouvelle initiative visant à ouvrir un dialogue sur la meilleure façon d’intégrer la formation en leadership aux programmes d’études en génie. La conférence inaugurale de cette initiative intitulée NICKEL (National Initiative on Capacity Building and Knowledge Creation for Engineering Leadership) a rassemblé une quarantaine de décideurs, d’universitaires et de représentants de l’industrie de partout au Canada à l’Université de Toronto. Les participants ont échangé sur leurs expériences et leurs meilleures pratiques en matière de leadership, de créativité, d’innovation et d’entrepreneuriat.  

 

Fin 4 : Protection des termes propres au génie

Pour veiller à ce que le public ne soit pas induit en erreur par une utilisation abusive des termes, des mots, des titres et des images qui sont propres à la marque du génie dans les noms de sociétés fédérales et de marques de commerce, Ingénieurs Canada gère un programme de protection de ses marques.

Au nom des organismes provinciaux de réglementation de la profession d’ingénieur, Ingénieurs Canada détient et administre un portefeuille de propriété intellectuelle qui comprend des marques officielles et des marques de commerce enregistrées, notamment des marques de certifications enregistrées. Ingénieurs Canada est le propriétaire d’une marque officielle pour chacun des titres suivants :

  • ENGINEER
  • ENGINEERING
  • CONSULTING ENGINEER
  • PROFESSIONAL ENGINEER
  • P.ENG.
  • GÉNIE
  • INGÉNIERIE
  • INGÉNIEUR CONSEIL
  • INGÉNIEUR
  • ING.

En 2016, Ingénieurs Canada a obtenu soit des ententes de consentement, soit le retrait volontaire de 20 demandes de marque de commerce qui ont été déposées auprès de l’Office de la propriété intellectuelle du Canada. Douze de ces demandes ont été retirées volontairement ou sont réputées abandonnées, une décision a été rendue en faveur du demandeur et sept ententes de consentement sont intervenues. Habituellement, Ingénieurs Canada conclut des ententes de consentement avec des ingénieurs ou des firmes qui sont membres d’un organisme provincial ou territorial de réglementation de la profession.

En collaboration avec les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux, Ingénieurs Canada a consenti en 2016 à 37 demandes d’ingénieurs qui cherchaient à enregistrer pour une société de régime fédéral un nom contenant le terme « expert-conseil » ou des termes apparentés.

 

Célébrer l’excellence en génie

Prix

2016 Engineers Canada awards winners
Lauréats des Prix d’Ingénieurs Canada 2016  

Les prix annuels d’Ingénieurs Canada soulignent l’excellence d’ingénieurs, d’équipes d’ingénieurs, de projets ou de réalisations d’ingénierie, ainsi que d’étudiants en génie canadiens.

Deuxième rang, de gauche à droite :

  • Andrew Mill, FEC, P.Eng. Struct.Eng. (APEGBC) – Distinction pour services méritoires - Service professionnel
  • Donald Mavinic, PhD, FCAE, P.Eng. (APEGBC) – Médaille d’or
  • Mark Lowey – Prix d’excellence en journalisme dans le domaine de l’ingénierie
  • André Marchildon (membre étudiant, Engineers Geoscientists Manitoba) – Médaille d'or des étudiant(e)s en génie
  • SunMine – initiative  de Michel de Spot P.Eng., ingénieursà EcoSmart Foundation Inc. Prix national pour un projet ou une réalisation en génie

Premier rang, de gauche à droite :

  • Lianna Mah, M.Eng., FEC, P.Eng. (APEGBC) – Prix pour le soutien accordé aux femmes en génie
  • Marisa E. Sterling, P.Eng. (PEO) – Distinction pour services méritoires - Service communautaire
  • (Nancy Nelson, M.Sc.(T), P.Eng. (PEO) – Médaille de distinction pour la formation en génie
  • Selena Wilson, P.Eng. (APEGBC) – Distinction pour réalisation exceptionnelle d'un(e) jeune ingénieur(e)
 

Bourses

Boursiers de 2016
Lauréats des bourses 2016 d'Ingénieurs Canada

Chaque année, Ingénieurs Canada décerne, en partenariat avec Manuvie et TD Assurance Meloche Monnex, six bourses totalisant 60 000 $ à des ingénieurs qui retournent sur les bancs de l’université.

Boursiers de 2016

De gauche à droite :

  • Kathryn Korbaylo, P.Eng. (APEGA) a repris des études en vue d’obtenir un baccalauréat en éducation de manière à pouvoir mobiliser, inspirer et guider des jeunes ‒ surtout des jeunes femmes ‒ pour les amener à faire des études en sciences, en technologie, en génie et en mathématiques (STIM). Tout au long de sa carrière, Mme Korbaylo a elle-même dû affronter la difficulté d’être une des rares femmes dans un milieu à prédominance masculine et n’a trouvé qu’à grand-peine une mentore en génie. Grâce à la relation entre étudiant et professeur, Mme Korbaylo espère inciter la prochaine génération à témoigner de la curiosité et de l’intérêt pour ces matières.
  • Stephanie Gora, P.Eng., MASc (Engineers Nova Scotia) met au point un nouveau procédé de traitement de l’eau qui repose sur des nanomatériaux activés par des rayons ultraviolets pour remplacer les procédés de traitement de l’eau habituels qui utilisent de nombreuses substances chimiques et produisent de grandes quantités de déchets non réutilisables dont il faut se débarrasser dans une décharge ou qu’il faut libérer dans l’environnement.
  • Martin P. Clouthier, P.Eng. (Engineers Nova Scotia) cherche à faire progresser notre connaissance et notre compréhension des coups de poussières, ces explosions qui continuent de se produire régulièrement dans l’industrie et de provoquer des blessures aux gens, des dommages à l’équipement et aux bâtiments, et des pertes économiques.
  • Tomasz Garus, P.Eng., PMP (Engineers Nova Scotia) combine ses 26 années d’expérience en génie avec les compétences en administration des affaires qu’il a acquises dans son programme de maîtrise en administration des affaires pour cadres pour amener son équipe d’ingénierie à améliorer son rendement. Depuis qu’il a entrepris ses études, il a déjà réussi à renforcer son équipe d’ingénierie, à accroître la satisfaction de ses clients et à signer avec deux d’entre eux une entente portant sur la fourniture de services à l’échelle internationale.
  • Absents de la photo :
  • Sydney C. Dias, P.Eng. (PEO) fait une maîtrise  en administration des affaires afin de mieux comprendre le milieu commercial global qui contribue à la réussite d’un produit. Dans ses études, il allie ses capacités techniques en tant qu’analyste en génie avec un sens des affaires qui lui permettra de donner une valeur supplémentaire à son rôle actuel, de relever de nouveaux défis et de tirer parti de nouvelles opportunités.
  • Jian-Feng Shi, P.Eng., PMP (PEO) fait de la recherche sur un logiciel capable de détecter la position et l’orientation d’un objet dans l’espace à l’aide de photographies ou d’images prises avec une caméra infrarouge. Ces mesures sont ensuite utilisées comme entrées d’algorithmes qui planifient la trajectoire d’engins spatiaux ou de systèmes robotisés.
 
 

Titre de Fellow

Les ingénieurs qui, par leur travail,  ont contribué de façon remarquable à la profession peuvent recevoir le titre de Fellow d’Ingénieurs Canada.

En 2016, 112 ingénieurs ont été nommés Fellows d’Ingénieurs Canada:

APEGA

  • Fred Apon, FEC (Hon.), P.Geol.
  • Andrea Brack, FEC, P.Eng.
  • Diego Carducci, FEC, P.Eng.
  • Satinger Chopra, FEC (Hon.), P.Geoph.
  • Duncan Cook, FEC (Hon.), P.L. (Eng.)
  • Christopher Goulard, FEC, P.Eng.
  • Brad Hayes, FEC (Hon.), P.Geol.
  • Wayne Kosik, FEC, P.Eng.
  • Dionyz Kruger, FEC, P.Eng.
  • Clark Laing, FEC, P.Eng.
  • Brian Marcotte, FEC, P.Eng.
  • Craig McFarland, FEC, P.Eng.
  • Michael H. Neth, FEC, P.Eng.
  • Michael Ricketts, FEC, P.Eng.
  • Tanvir Sadiq, FEC, P.Eng.
  • Roghoyeh Salmeh, FEC, P.Eng.
  • Kapal Sharma, FEC (Hon.), P.L. (Eng.)
  • Sanil Sivirajan, FEC (Hon.), P.Geol.
  • Morris Sych, FEC, P.Eng.
  • Prasad Valupadas, FEC, P.Eng.
  • Aldous Walters, FEC, P.Eng.
  • Keith Wilson, FEC, P.Eng.
  • Dustin Wiltermuth, FEC, P.Eng.
  • Ron Wong, FEC, P.Eng.

Engineers Geoscientists Manitoba

  • Tristen Cory Alfonse Gitzel,FEC, P.Eng.
  • Gervin L. Greasley, CAE, FEC (Hon.)
  • Leonnie Natacha Kavanagh, FEC, P.Eng.
  • Kristopher Kenneth Kotyk, FEC, P.Eng.
  • Gordon Arthur Maher, FEC, P.Eng.
  • Lesley Elizabeth McFarlane, FEC, P.Eng.
  • Donald Gordan McKibbin, FEC, P.Eng.
  • Kerrin Leigh Phyllis Mruss, FEC, P.Eng.
  • Gregory Sean Page, FEC, P.Eng.
  • Jitendra Paliwal, FEC, P.Eng.
  • Roger John Petursson, FEC, P.Eng.
  • Neil David Smith, FEC, P.Eng.

Ingénieurs et géoscientifiques
Nouveau-Brunswick

  • Roger Boudreau, FIC, ing.
  • Paul C. Campbell, FEC, P.Eng.
  • Bethanie Parker, FEC, P.Eng.
  • Bruce G. Wilson, FEC, P.Eng.

APEGS

  • David D. deMontigny, FEC, P.Eng.
  • Michel Detharet, FEC, P.Eng.
  • Melvin K. Leu, FEC, P.Eng.
  • John L. Masich, FEC, P.Eng.
  • John G. Pearson, FEC (Hon.), P.Geo.
  • Robert Stables, FEC, P.Eng.
  • Ashok N. Thakkar, FEC, P.Eng.

PEGNL

  • Jeff Card, FEC, P.Eng.
  • Mark Fewer, FEC (Hon.)
  • Leo Quigley, FEC, P.Eng.
  • Nicholas J. Whalen, FEC, P.Eng.
  • Jennifer Williams, FEC, P.Eng.

Engineers Nova Scotia

  • D. Oliver Browning, FEC, P.Eng.
  • Christopher E. Davis, FEC, P.Eng.
  • Alana C. MacLellan-Bonnell, FEC, P.Eng.
  • Byron F. Topp, FEC, P.Eng.

PEO

  • Samuel Abd el Malek, FEC, P.Eng.
  • Narayana Asogan, FEC, P.Eng.
  • Jack Baker, FEC, P.Eng.
  • Adam Balogh, FEC, P.Eng.
  • Vajahat Banday, FEC, P.Eng.
  • Ron Biggs, FEC, P.Eng.
  • Trevor Bolt, FEC, P.Eng.
  • Guy Boone, FEC, P.Eng.
  • Spiridon Bot, FEC, P.Eng.
  • Danny Castellan, FEC, P.Eng.
  • Chantal Chiddle, FEC, P.Eng.
  • James Chisholm, FEC, P.Eng.
  • Raymond Chokelal, FEC, P.Eng.
  • Brendan Colven, FEC, P.Eng.
  • Levente Diosady, FEC, P.Eng.
  • Khaled El-Rahi, FEC, P.Eng.
  • Fern Gonçalves, FEC (Hon.)
  • Robert Lloyd Gorling, FEC, P.Eng.

PEO (suite)

  • Yahya Hematy, FEC, P.Eng.
  • Ryan Heppler, FEC, P.Eng.
  • Sardar Khan, FEC, P.Eng.
  • Kenneth Korman, FEC, P.Eng.
  • Claude Lagüe, FEC, P.Eng., ing.
  • Desmond Kai Pak Lau, FEC, P.Eng.
  • Ramiro Liscano, FEC, P.Eng.
  • Lawrence Lupton, FEC, P.Eng.
  • Nazmy Markos, FEC, P.Eng.
  • Richard Mraz, FEC, P.Eng.
  • Nancy Nelson, FEC, P.Eng.
  • François Nzotungwanimana, FEC, P.Eng.
  • Victor Pakalnis, FEC, P.Eng.
  • Eugene Puritch, FEC, P.Eng.
  • Michael Simpson, FEC, P.Eng.
  • David Smith, FEC (Hon.)
  • Marisa Sterling, FEC, P.Eng.
  • Gabriel Tse, FEC, P.Eng.
  • Milan Vyas, FEC, P.Eng.
  • Randall Walker, FEC, P.Eng.
  • Julie Wedzinga, FEC, P.Eng.
  • Dennis Woo, FEC, P.Eng.
  • Ryan Worral, FEC, P.Eng.

Engineers  PEI

  • Matt Collins, FEC, P.Eng.
  • Justin Dunn, FEC, P.Eng.
  • Nicholas Krouglicof, FEC, P.Eng.
  • Heather MacLeod, FEC, P.Eng.
  • Michael McKenna, FEC, P.Eng.

OIQ

  • Serge Beaulieu, FIC, ing.
  • Roland Courtemanche, FIC, ing.
  • Guy Dumont, FIC (hon.)
  • Terrill Fancott, FIC, ing.
  • Serge Gendron, FIC, ing.
  • Fassi Kafyeke, FIC, ing.
  • Pierre G. Lafleur, FIC, ing.
  • Élie Saheb, FIC, ing.
  • Karel Velan, FIC, ing.

APEGS

  • David D. deMontigny, FEC, P.Eng.
  • Michel Detharet, FEC, P.Eng.
  • Melvin K. Leu, FEC, P.Eng.
  • John L. Masich, FEC, P.Eng.
  • John G. Pearson, FEC (Hon.), P.Geo.
  • Robert Stables, FEC, P.Eng.
  • Ashok N. Thakkar, FEC, P.Eng.
 
 

Nos gens

Conseil d’administration

Administrateurs

Chris D. Roney

Chris D. Roney, FEC, BDS, P.Eng.
Président
Ontario
Président et ingénieur principal de structures, Roney Engineering Ltd.

Russ Kinghorn

Russ Kinghorn, FEC, P.Eng.
Président élu
Colombie-Britannique
Directeur, Kinghorn Systems Engineering

Digvir S. Jayas

Digvir S. Jayas, FCAE, FEIC, FEC, P.Eng.
Président sortant
Manitoba
Vice-recteur (Recherche et Relations internationales) et éminent professeur au département du génie des biosystèmes, Université du Manitoba
 

Kathy Baig

Kathy Baig, ing., FEC, MBA
Québec
Président, Ordre des ingénieurs du Québec

Annette Bergeron

Annette Bergeron, FEC, P.Eng.
Ontario
Directrice, Bergeron Consulting

Terry Brookes

Terry Brookes, FEC, P.Eng.
Territoires du Nord-Ouest
Directeur adjoint des installations aéroportuaires, ministère des Transports, gouvernement des Territoires du Nord‑Ouest 

David W. Brown

David W. Brown, P.Eng., BDS, C.E.T.
Ontario
Directeur général, TaskForce Engineering Inc.

George R. Comrie

George R. Comrie, FEC, P.Eng., CMC
Ontario
Conseiller en gestion

Sarah Devereaux

Sarah Devereaux, M.Eng., FEC, P.Eng.
Nouvelle-Écosse
Partenaire, Dillon Consulting Ltd.

Darryl Ford

Darryl Ford, FEC, P.Eng.
Nouveau-Brunswick
Directeur des systèmes de bâtiments, Fundy Engineering & Consulting Ltd.

Dwayne Gelowitz

Dwayne Gelowitz, FEC, P.Eng., FCSCE
Saskatchewan
Directeur du secteur de l’eau, Stantec Consulting Ltd.

Zaki Ghavitian

Zaki Ghavitian, M.ing., FIC, ing.
Québec
Directeur, Programmation et contrôle des coûts, Ingénierie, approvisionnement et construction, Hydro Québec

Sandra Gwozdz

Sandra Gwozdz, FIC, ing.
Québec
Ingénieure de projet, Bombardier Aéronautique

Jeff Holm

Jeff Holm, FEC, P.Eng., FGC (Hon)
Colombie-Britannique
Gestionnaire principal, Infrastructures, Allnorth Consultants Limited

William C Hunt

William C. Hunt, FEC, P.Eng.
Terre-Neuve-et-Labrador
Gestionnaire des services d’ingénierie,  Molson Coors Canada

Nazmi Lawen

Nazmi Lawen, FEC, P.Eng.
Île-du-Prince-Édouard
Directeur du génie civil, Coles Associates Ltd.

David T. Lynch

David T. Lynch, PhD, P.Eng., FCAE, FEC, FEIC, FCIC, FGC (Hon.)
Alberta
Professeur émérite (génie chimique), Université de l’Alberta

Connie Parenteau

Connie Parenteau, FEC, FGC (Hon), P.Eng.
Alberta

Eric Potvin

Eric Potvin, ing., M.Sc.
Québec
Enseignant en génie mécanique, CÉGEP de Jonquière

Rakesh Shreewastav

Rakesh Shreewastav, FEC, P.Eng., AVS
Ontario
Gestionnaire Infastructure civile, MetroLinx

Larry Staples

Larry Staples, FEC, P.Eng.
Alberta
Président du conseil d’administration (à la retraite), Pressure Pipe Inspection Company

Richard Trimble

Richard Trimble, FEC, P.Eng.
Yukon
Consultant principal – Région de l’Arctique, Exercice du génie

 

Conseillers

Ann English

Ann English, P.Eng.
Chef de la direction et registratrice, APEGBC
Présidente du Groupe des chefs de direction

D Wayne MacQuarrie

D Wayne MacQuarrie, FEC, P.Eng.
Président, Bureau d’agrément
Directeur général retraité, PEI Energy Corporation

Dr. Greg F. Naterer

Dr. Greg F. Naterer, Ph.D., P.Eng., FCSME, FEIC
Président, Conseil canadien des doyens d’ingénierie et des sciences appliquées
Doyen de la faculté de génie et professeur, Université Memorial de Terre-Neuve

 

Dennis K. Peters

Dennis K. Peters, P.Eng., Ph.D., FEC
Président, Bureau des conditions d’admission
Professeur agrégé et directeur du département de génie électrique et informatique, Université de Memorial

Stephanie Price

Stephanie Price, P.Eng., CAE
Chef de la direction par intérim, Ingénieurs Canada

 

Personnel

À jour en date de mai 2017

  • Maria Arrieta
  • Colin Brown
  • Julia Chehaiber
  • Catherine Christofferson
  • Jessica Christou
  • Marie Claverie
  • Chantal Colavizza
  • Lisa Dennis
  • Randa Dirani
  • Shelley Ford
  • Brent Gibson
  • Linda Gray
  • Vicki Kelly
  • Johanne Lamarche
  • John Langlois
  • David Lapp
  • Lucy Lefebvre
  • Marlene McCourt
  • Emily McParland
  • Jorge Monterrosa 
  • David Moreira
  • Shayne Morin
  • Ivan Ntale
  • Alexandra Olivas
  • Martha Oram
  • Mélanie Ouellette
  • Christina Paultre
  • Stephanie Price
  • Jamie Ricci
  • Emily Rowan
  • Lorelei Scott
  • Daphne Smith
  • Kyle Smith
  • Jeanette M. Southwood
  • Evelyn Spence
  • Beryl Strawczynski
  • Kathryn Sutherland
  • Joey Taylor
  • Heidi Theelen
  • Joachim Toelke
  • Lynn Tremblay
  • Dan Villeneuve
  • Lynn Villeneuve
  • Doris Yee
 

Notre culture

National Cupcake Day

 Grand Vélo

 

En 2016, le personnel d’Ingénieurs Canada a continué de faire état de sa forte implication dans la communauté et de ses activités bénévoles :

  • Pour célébrer le National Cupcake Day le 29 février 2016, le personnel d’Ingénieurs Canada a organisé une vente de pâtisseries au profit de la Société protectrice des animaux d’Ottawa. Les membres du personnel ont fait cuire des centaines de petits gâteaux et dépassé l’objectif de financement de 1 000 $.
  • Le personnel a participé à l’événement Grand Vélo du cœur de la Fondation des maladies du cœur, recueillant plus de 2 160 $ grâce à ses efforts de souscription et au don d’Ingénieurs Canada.
  • Des membres du personnel d’Ingénieurs Canada font volontairement des dons à la Fondation commémorative du génie canadien (FCGC) au moyen d’une retenue salariale.
  • En décembre, le comité social d’Ingénieurs Canada a donné 500 $ au centre de jeunes Door Youth Center à Ottawa, dans le cadre de ses dons de charité de la période des fêtes. Ce centre permet aux jeunes d’obtenir une aide aux études ou une aide à l’emploi, de bénéficier de programmes de promotion de la santé et des loisirs, et d’enchaîner avec d’autres programmes et services communautaires axés sur les jeunes.

Également en décembre, Ingénieurs Canada a organisé pour la période des fêtes une collecte d’aliments et de cadeaux pour High Jinx, une entreprise à vocation sociale du centre-ville d’Ottawa qui offre à ceux et celles qui en ont besoin des repas, des produits et des services — et surtout, un sentiment d’appartenance à la collectivité.

 

Nos membres

Ingénieurs Canada est l’association nationale regroupant les 12 organismes provinciaux et territoriaux chargés de réglementer la profession d’ingénieur au Canada.

PEGNL logo

Professional Engineers and Geoscientists of Newfoundland and Labrador (PEGNL)

Engineers PEI

Engineers Prince Edward Island

Engineers Nova Scotia logo

Engineers Nova Scotia

Engineers Geoscientists New Brunswick logo

Ingénieurs et géoscientifiques Nouveau-Brunswick

Ordre des ingenieurs du Quebec logo

Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ)

Professional Engineers Ontario PEO logo

Professional Engineers Ontario (PEO)

Engineers Geoscientists Manitoba

Engineers Geoscientists Manitoba

apegs logo

Association of Professional Engineers and Geoscientists of Saskatchewan (APEGS)

apega logo

The Association of Professional Engineers and Geoscientists of Alberta (APEGA)

apegbc logo

Association of Professional Engineers and Geoscientists of British Columbia (APEGBC)

Engineers Yukon logo

Engineers Yukon

napeg logo

Northwest Territories Association of Professional Engineers and Geoscientists (NAPEG)

 

Nos commanditaires

Ingénieurs Canada remercie ses commanditaires pour leur soutien continu et leur contribution à l’assemblée générale annuelle et au Gala des Prix de 2016.

Platine

TD logoManulife logo

Argent

Great West Life logo Encon logo

Bronze

Hub International logoXL Group Insurance logo

 

Partenaires

AON logoCollins Barrow logo

Amis

Budget logo

 

États financiers

Télécharger les états financiers de 2016.