Engineers Canada
Document Viewer Exit Document Viewer

Rapport annuel de 2017

Partager:

Mot du président

 

3 Engineers Canada staff members meeting

Stephanie Price

Russ Kinghorn

 

russ kinghorn

J’ai le plaisir de présenter le Rapport annuel de 2017 d’Ingénieurs Canada. La raison d’être d’Ingénieurs Canada est de servir les organismes provinciaux et territoriaux de réglementation du génie qui protègent le public en attribuant des permis aux ingénieurs, en veillant au respect des normes déontologiques et techniques les plus rigoureuses et en s’assurant que seuls les ingénieurs titulaires de permis exercent la profession. Pour appuyer le travail des organismes de réglementation, Ingénieurs Canada offre des outils d’agrément et d’évaluation des programmes universitaires, publie des guides, assure une veille prospective et propose des forums visant à coordonner les efforts ainsi que des programmes nationaux, notamment ceux qui font la promotion de la diversité et de l’inclusion au sein de la profession. Dans le présent Rapport annuel, vous pourrez constater la collaboration dont ont fait preuve Ingénieurs Canada, les organismes de réglementation et les parties prenantes pour assurer la progression de la profession d’ingénieur en 2017.

En plus de ses activités courantes, Ingénieurs Canada a entrepris en cours d’année deux grands projets qui lui permettront de mieux servir les organismes de réglementation du génie. Lancé l’année dernière, le projet Gouvernance, Planification stratégique et Consultation verra l’élaboration et la mise en œuvre d’un nouveau modèle de gouvernance, de même que d’un processus de planification stratégique durable et d’un processus de consultation continue avec les organismes de réglementation et d’autres parties prenantes. Nous avons consulté chacun des organismes de réglementation pour nous assurer que l’objet d’Ingénieurs Canada et les travaux entrepris répondent à leurs attentes, et nous poursuivrons ces consultations dans le cadre de l’élaboration de notre plan stratégique triennal pour nous assurer de cibler les initiatives, les projets et les activités les plus utiles pour eux. Nous avons pour objectifs ultimes d’afficher une transparence totale et d’axer nos efforts sur le maintien de l’excellence dans nos activités.

L’année 2017 a également vu l’accomplissement d’une somme de travail considérable dans le but d’améliorer le système d’agrément de la formation en génie. Ce système demeure l'un des services les plus importants qu’Ingénieurs Canada fournit au nom de ses organismes membres. Cependant, nous savons qu’il doit évoluer rapidement pour suivre le rythme des changements qui interviennent dans la prestation de la formation en génie. Le Groupe de travail sur les unités d’agrément a réalisé de grands progrès vers la conciliation du mode d’évaluation des nouvelles méthodes d’enseignement utilisées dans nos établissements postsecondaires. Parallèlement, dans le cadre du Programme d’amélioration de l’agrément, les efforts ont été concentrés sur l’amélioration des processus et des systèmes techniques liés à l’agrément, l’instauration d’un meilleur processus de communication et de consultation avec les parties prenantes, le lancement et la mise à l’essai d’un programme de formation, le choix d’un fournisseur pour le nouveau système de gestion des données et l’établissement de processus d’amélioration continue afin de nous assurer que le système d’agrément continue de répondre à l’évolution des besoins de la profession d’ingénieur au Canada.

En plus de ces importants projets, l’année 2017 a vu la poursuite des travaux d’Ingénieurs Canada en matière de conditions d’admission, de mobilité et de reconnaissance des titres de compétences étrangers, de recherche sur les tendances dans le domaine de la formation des ingénieurs et dans la profession, de relations avec le gouvernement fédéral, de diversité et de rayonnement, ainsi que de résilience des infrastructures aux changements climatiques. Nous avons amélioré nos régimes d’assurance et de services financiers pour les ingénieurs et leur famille et avons souligné l’excellence et la contribution d’ingénieurs et d’équipes d’ingénieurs à la profession. La diversité des activités menées cette année est incroyable et j’espère que vous partagerez ma fierté à la lecture de ce rapport et des réalisations qui y sont décrites dans ces dossiers essentiels.

En décembre 2017, nous avons annoncé la nomination de Gerard McDonald, MBA, P.Eng., au poste de chef de la direction d’Ingénieurs Canada. Sa vision stratégique, son expérience et son leadership constitueront des atouts précieux pour notre organisme à mesure que nous poursuivrons nos travaux dans le cadre d’initiatives importantes, dont nos exercices des plus cruciaux de gouvernance, de planification stratégique et de consultation. Le conseil d’Ingénieurs Canada se réjouit de collaborer avec Gerard McDonald et souhaite faire part de sa profonde gratitude et de son appréciation envers Stephanie Price, P.Eng., CAE, qui a occupé le poste de chef de la direction par intérim pendant toute l’année 2017.

Fort de ce bilan, je tiens à remercier le personnel, les membres du conseil, les organismes membres et les bénévoles d’Ingénieurs Canada pour leur excellent travail au cours de la dernière année et pour leur engagement soutenu à faire progresser la profession d’ingénieur. Ce fut un honneur d’agir à titre de président, et il me tarde de voir ce que nous accomplirons ensemble en 2018.

Russ Kinghorn, MBA, FEC, P.Eng., IntPE
Président

 
 
 
 
 
 

1. Améliorations de la gouvernance et des processus

Au cours de la réunion tenue au mois de mars 2017, le conseil d’Ingénieurs Canada a pris la décision de chercher à remplacer le modèle de gouvernance fondé sur l’approche Carver de la gouvernance par politiques. Le projet Gouvernance, Planification stratégique et Consultation lancé au mois de mai 2017 comprend :

  • la mise à jour du modèle de gouvernance;
  • la mise au point d’un processus de planification stratégique durable;
  • l’élaboration d’un processus efficace pour mener des consultations continues auprès des organismes de réglementation, du Groupe des chefs de direction et d’autres parties prenantes;
  • l’opérationnalisation des processus de consultation et de planification stratégique avec le personnel d’Ingénieurs Canada.

Les consultations menées avec les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux concernant le modèle de gouvernance et la taille du conseil d’Ingénieurs Canada, qui ont eu lieu à l’automne 2017, ont débouché sur la révision des principes directeurs, de l’objet d’Ingénieurs Canada, des responsabilités du conseil, sur un certain nombre de changements à la structure du conseil et sur un plan de réduction de la taille du conseil, tous des éléments qui ont bénéficié du soutien de l’ensemble du conseil lors de l’atelier qu’il a organisé au mois de février 2018.

Le projet Gouvernance, Planification stratégique et Consultation se poursuivra jusqu’au mois de juillet 2019, et le conseil est en train d’élaborer un plan stratégique triennal pour la période 2019-2021, dont une ébauche sera soumise à la consultation des organismes de réglementation provinciaux et territoriaux aux mois de mars et avril 2018.

2. Bureau d’agrément

Members of the Accreditation Board
Les membres du Bureau d’agrément

En 2017, des pairs du Bureau d’agrément ont mené à bien un examen de 25 programmes de génie dans 13 établissements universitaires afin de déterminer si ces programmes respectent ou excèdent les normes acceptables en matière de formation pour l’obtention d’un permis d’exercice du génie. Quatre nouveaux programmes de génie ont été agréés en 2017.

a. Accord de Washington

Après avoir examiné la documentation pertinente, les membres du Bureau d’agrément ont fourni des conseils à la délégation d’Ingénieurs Canada qui a participé à la réunion de l’International Engineering Alliance au mois de juin 2017. Au cours de cette réunion, les membres signataires de l’Accord de Washington ont admis un nouveau membre, le Pakistan, représenté par le Pakistan Engineering Council. À compter de 2017, les programmes de génie agréés par le Pakistan Engineering Council seront reconnus comme substantiellement équivalents par les autres signataires de l’Accord de Washington.

b. Groupe de travail sur les unités d’agrément

Accreditation Unit Task Force
le Groupe de travail sur les unités d’agrément

En 2017, le Groupe de travail sur les unités d’agrément (UA) a mené d’intenses travaux de recherche afin d’examiner les méthodes actuelles de détermination du contenu des programmes d’études et les systèmes utilisés par d’autres organismes d’agrément du génie dans le monde entier. Ce groupe de travail s’est réuni en juillet pour définir un processus de perfectionnement des UA afin de les ajuster à l’évolution de la formation en génie. Il a cerné les changements envisageables à court et à long terme aux normes et aux procédures d’agrément en vigueur et a mis au point un plan d’action à court terme assorti de livrables et d’échéanciers. Le conseil d’Ingénieurs Canada s’est vu remettre le rapport de ce groupe de travail au mois de février 2018, et les recommandations qu’il renferme feront maintenant l’objet d’une consultation.

c. Programme d’amélioration de l’agrément

En 2017, Ingénieurs Canada a lancé le Programme d’amélioration de l’agrément (PAA), qui cible des améliorations opérationnelles au processus d’agrément grâce à l’acquisition et la mise en place d’un système gestion des données sur l’agrément (et des données de l’enquête sur les inscriptions et des diplômes décernés), à l’amélioration de la consultation et de la communication avec les parties prenantes, au perfectionnement de la formation des bénévoles et à la mise en place de processus d’amélioration continue pouvant s’adapter aux changements dans les critères et aux autres fluctuations des conditions d’agrément.

L’équipe du PAA a entrepris le processus d’acquisition d’un nouveau système de gestion des données sur l’agrément et les inscriptions et les diplômes décernés visant à faciliter l’entrée de données et l’accomplissement d’autres tâches par les établissements d’enseignement supérieur et les bénévoles du Bureau d’agrément pendant le processus d’agrément et l’enquête sur les inscriptions et les diplômes décernés. À la fin de l’année 2017 a été émise une demande de propositions (DP), qui était l’aboutissement d’une consultation avec les principales parties prenantes internes et externes menée dans le but de cerner les besoins opérationnels, les exigences fonctionnelles et les exigences non fonctionnelles et le modèle de données. Un groupe consultatif constitué de parties prenantes a été mis sur pied afin de donner des conseils sur le contenu définitif de la DP et les processus, notamment en ce qui concerne les exigences et le modèle de données. En 2018, ce comité consultatif continuera à donner des conseils alors que les responsables du programme en seront au stade de la sélection des fournisseurs, de la planification avec le fournisseur retenu et du lancement des étapes suivantes avec cette solution technologique.

3. Bureau des conditions d’admission

En 2017, le Bureau des conditions d’admission a publié les documents suivants, nouveaux ou mis à jour :

Le Bureau des conditions d’admission a par ailleurs rédigé trois ébauches d’orientation générale et deux révisions de guides aux fins de consultation et organisé deux appels nationaux sur le développement professionnel continu et deux conférences téléphoniques pour les groupes de responsables de l’environnement. En outre, le Bureau a tenu un webinaire sur le Guide sur le développement durable et la gérance environnementale.

L’année 2017 a aussi vu le Bureau des conditions d’admission mener un certain nombre d’initiatives d’amélioration de la qualité. En effet, le Bureau a adopté un nouveau plan de travail afin que ses travaux cadrent mieux avec les priorités des organismes de réglementation. Il a élaboré une nouvelle stratégie et un nouveau plan de communications afin d’améliorer la manière dont il communique avec les organismes de réglementation et les autres parties prenantes et dont il les mobilise en fonction de ses travaux. Le Bureau a également mis en place un nouveau processus de rédaction et d’examen de ses guides dans le but d’en accélérer la publication et d’en améliorer le contenu.

4. Groupes de responsables

Ingénieurs Canada facilite la collaboration entre les représentants des organismes de réglementation du génie et stimule leur sentiment de communauté pour renforcer la profession. Les groupes de responsables favorisent le maintien de la collaboration grâce à des réunions, des discussions et à la mise en commun de l’information concernant des sujets liés au renforcement de la compétence, de l’intégrité et de la responsabilité publique de la profession.

a. Groupe national des responsables de l’admission

Au cours des trois réunions qu’il a tenues en 2017, le Groupe national des responsables de l’admission (GNRA) a dressé un plan de travail sur deux années et planifié des initiatives pour les 12 prochains mois. Au nombre de ces dernières, mentionnons les efforts visant le maintien de la Base de données nationale sur les effectifs comme outil pour les organismes de réglementation, la réactivation du projet de points de référence et l’examen de l’utilisation des profils des candidats sur la base du risque.

Le GNRA a également travaillé en étroite collaboration avec le Bureau des conditions d’admission en 2017. Au mois de septembre, un groupe de travail constitué de responsables de l’admission a fait des recommandations concernant l’utilisation future de la Base de données sur les établissements et les diplômes étrangers et la façon dont cette base pourrait mieux répondre aux besoins des responsables de l’admission. À l’automne 2017 également, un atelier et une conférence téléphonique ont été organisés avec le GNRA afin de recueillir des commentaires sur les consultations du Bureau des conditions d’admission.

b. Groupe national des responsables de l’exercice

En 2017, le Groupe national des responsables de l’exercice a tenu quatre téléconférences et une réunion annuelle en personne afin d’échanger de l’information, d’analyser des politiques et de se renseigner sur les pratiques prometteuses des autres organismes de réglementation en ce qui a trait à l’exercice de la profession. Ce groupe national a élaboré et peaufiné un plan de travail contenant des initiatives axées sur des sujets clés comme les programmes de développement professionnel continu et les critères nationaux pour les signatures numériques.

c. Groupe national des responsables de la discipline et de l’application de la loi

Le Groupe national des responsables de la discipline et de l’application de la loi a tenu des téléconférences trimestrielles et organisé une réunion annuelle en personne en 2017 pour permettre le réseautage et l’échange d’information, se renseigner sur les pratiques exemplaires et collaborer à l’atteinte d’objectifs communs. Ce groupe a aussi élaboré et peaufiné un plan de travail contenant des initiatives axées sur des sujets clés comme la mise en commun des décisions en matière de discipline.

5. Mobilité et reconnaissance des titres de compétences étrangers

Ingénieurs Canada s’efforce de faciliter la reconnaissance des titres de compétences en génie pour les ingénieurs qui veulent travailler dans différentes régions du Canada et à l’étranger, ce qui se traduit par une amélioration de la mobilité des connaissances et des services d’ingénierie pour le public et pour les ingénieurs et les diplômés en génie à toutes les étapes de leur carrière.

a. Projet d’évaluation en ligne des compétences

En 2016, les chefs de direction des organismes de réglementation provinciaux et territoriaux ont convenu qu’Ingénieurs Canada devait adopter le cadre d’évaluation sur la base des compétences d’Engineers and Geoscientists British Columbia comme outil national en ligne à mettre à la disposition de tous les organismes de réglementation. Une entente de financement a été signée en 2017 entre Ingénieurs Canada et Engineers and Geoscientists British Columbia, et deux groupes ont été constitués. Le groupe d’utilisateurs pilotes a tenu trois réunions en personne et des conférences téléphoniques tous les quinze jours afin d’étudier les progrès réalisés dans le projet d’utilisation du système de la Colombie-Britannique et de se consulter sur l’élaboration de l’outil national d’évaluation sur la base des compétences. Dans la même veine, le Groupe responsable du modèle d’affaires a tenu une réunion en personne et deux conférences téléphoniques afin de discuter des ententes opérationnelles entre les organismes de réglementation participants.

L’adoption de l’évaluation sur la base des compétences améliorera l’évaluation de l’expérience de travail des candidats tant canadiens qu’étrangers en offrant plus de clarté et de transparence dans le processus d’évaluation. Le passage à un système en ligne permettra aux candidats de communiquer de n’importe où dans le monde et de réduire le fardeau administratif du personnel des organismes de réglementation.

b. Feuille de route pour l’ingénierie au Canada

Feuille de route pour l’ingénierie au Canada
Feuille de route pour l’ingénierie au Canada

Le site Internet de la Feuille de route pour l’ingénierie est un outil interactif destiné à améliorer la connaissance qu’ont les candidats ingénieurs vivant à l’étranger de la profession au Canada et du processus d’attribution de permis. En 2017, le site de la Feuille de route pour l’ingénierie a reçu 29 564 nouveaux visiteurs, 70 pour cent d’entre eux provenant de l’extérieur du Canada, notamment de l’Inde, des États-Unis, du Brésil, du Mexique, de l’Espagne, du Royaume-Uni, de l’Arabie Saoudite, des Émirats arabes unis et de la Colombie.

Le site Internet de la Feuille de route comprend aussi un outil d’autoévaluation que les candidats formés en génie à l’étranger peuvent utiliser afin de comparer leur diplôme en génie aux diplômes canadiens et qui peut donc les aider à prendre la décision d’immigrer ou non au Canada. En 2017, quelque 13 326 personnes ont eu recours à cet outil d’information sur les titres universitaires.

c. Base de données sur les établissements et les diplômes étrangers (BDEDE)

L’équipe du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers d’Ingénieurs Canada tient à jour la Base de données sur les établissements et les diplômes étrangers (BDEDE), un outil principalement utilisé par le personnel de l’admission des organismes de réglementation du génie comme instrument parmi tant d’autres pour évaluer les titres de compétences des personnes formées en génie à l’étranger. Sur plus de 4 000 établissements répertoriés dans la BDEDE, l’équipe du Programme de reconnaissance des titres de compétences étrangers a analysé et mis à jour les données portant sur 993 établissements en 2017, en plus des mises à jour effectuées en permanence sur les pays et les ententes de reconnaissance mutuelle.

d. Répertoire de la mobilité

Le Répertoire de la mobilité créé par Ingénieurs Canada permet d’octroyer aux ingénieurs qualifiés des titres indiquant leur appartenance à un groupe exclusif de professionnels qui ont atteint une norme de compétence élevée et qui sont prêts à exercer le génie sur le marché international. En 2017, Ingénieurs Canada a mené à bien une vérification des candidats et présenté les résultats à l’International Engineering Alliance. En tout, 23 nouveaux inscrits ont été ajoutés au Répertoire de la mobilité en 2017.

6. Recherche

Ingénieurs Canada fournit des services de recherche pour appuyer et faire progresser la profession d’ingénieur. Cette recherche vise à informer la prise de décision pour Ingénieurs Canada et ses parties prenantes.

a. Rapport national d’enquête sur les effectifs

Rapport national d’enquête sur les effectifs
Rapport national d’enquête sur les effectifs

Chaque année, Ingénieurs Canada signale dans son Rapport national d’enquête sur les effectifs les tendances parmi les membres des organismes provinciaux et territoriaux de réglementation de génie. Le rapport 2017, qui présentait les données de 2016, indiquait que les douze organismes de réglementation du génie regroupaient 288 870 membres, parmi lesquels 12,8 %étaient des femmes. Le nombre total de membres a augmenté de 1,8 %, tandis que le nombre de femmes ingénieures a progressé de 4,5 %. Le rapport renfermait aussi des données sur le lieu de résidence des ingénieurs, sur le nombre d’ingénieurs par tranche de mille personnes et sur le nombre d’étudiants en génie en voie d’obtenir leur permis d’ingénieur.

b. Sondage auprès des finissants et finissantes en génie

Rapport sur le sondage auprès des finissants
Rapport sur le sondage auprès des finissants

Ingénieurs Canada sonde régulièrement les étudiants de dernière année des programmes de génie afin d’en apprendre davantage sur les raisons qui les poussent à opter pour le génie, les expériences qu’ils ont vécues au cours de leurs études en génie et leurs plans d’avenir. En 2017, Ingénieurs Canada a sondé 2 485 étudiants de dernière année et publié ses conclusions dans le Rapport sur le sondage auprès des finissants en génie. Entre autres conclusions, le rapport indique que huit diplômés sur dix se sentent prêts à intégrer la main-d’œuvre en génie et qu’à peu près dans la même proportion, ils ont l’intention de faire une demande de permis d’exercice du génie.

c. Inscriptions et diplômes décernés

Rapport sur les inscriptions 
Rapport sur les inscriptions 

L’édition de cette année du Rapport sur les inscriptions en génie et les diplômes décernés d’Ingénieurs Canada a sondé 49 établissements postsecondaires au Canada l’année dernière et révélé des tendances concernant la discipline, l’enseignement et le genre, de même que le nombre de diplômés en génie prêts à intégrer le marché du travail, le nombre d’étudiants étrangers, ainsi que le nombre d'étudiants participant à des programmes coop.

Les établissements postsecondaires canadiens ont continué à signaler une forte augmentation du nombre d’étudiants dans des programmes de génie. Les inscriptions au premier cycle ont progressé de 21,3 % depuis 2012 et de 3 % depuis 2015, pour atteindre 84 406 étudiants en 2016. Chacune des disciplines du génie a affiché une hausse des inscriptions aux programmes de premier cycle en 2016 par rapport à 2012. La proportion d’étudiantes inscrites aux programmes de premier cycle et de maîtrise en génie a atteint des records avec 20,7 et 25,3 % du total des inscriptions, respectivement.

d. Le marché du travail en génie (Ingénirama)

Le marché du travail en génie
Le marché du travail en génie

En 2017, Ingénieurs Canada a continué à mettre à jour le site Web Ingénirama, un outil très utile pour quiconque recherche de l’information sur le génie ou souhaite explorer l’univers des carrières dans ce domaine. À l’aide de statistiques et de données sur les taux d’emploi, les salaires, les inscriptions postsecondaires et la diversité, Ingénirama présente l’information de façon accessible et aisément compréhensible, par discipline du génie et par province. En outre, le site collige les affichages de postes d’ingénieur de différentes sources, offrant un guichet unique à quiconque cherche un emploi en génie au Canada. Le site a reçu plus de 1 000 visites en 2017 et cumulé plus de 30 000 pages consultées.

7. Relations gouvernementales

Ingénieurs Canada fournit des opinions fondées sur des données probantes en ce qui concerne les questions de politiques publiques qui touchent la profession d’ingénieur et exerce une influence sur les politiques et les prises de décisions gouvernementales sur des questions qui intéressent la profession. Le travail effectué par Ingénieurs Canada sur le plan des relations gouvernementales vise à s’assurer que les ingénieurs prennent part à l’élaboration des politiques gouvernementales et que l’on a recours à l’expertise en génie pour rédiger et réviser ces politiques.

a. Présentations et témoignages devant le gouvernement

L’équipe des relations gouvernementales d’Ingénieurs Canada ne ménage pas ses efforts pour défendre les organismes de réglementation du génie et la profession d’ingénieur devant le gouvernement fédéral dans un certain nombre de dossiers qui touchent la profession d’ingénieur et sa réglementation. En 2017, Ingénieurs Canada a profité de plusieurs occasions pour témoigner devant des comités de la Chambre des communes et du Sénat afin de faire part au gouvernement fédéral du point de vue des ingénieurs et de leurs recommandations sur les lois, les politiques et divers enjeux.

Jeanette M. Southwood 

Jeanette M. Southwood 

Au mois de mai 2017, Jeanette M. Southwood, FCAE, FEC, LL.D. (dist.), P.Eng., IntPE, d’Ingénieurs Canada, a témoigné devant le Comité permanent de la condition féminine de la Chambre des communes afin de donner le point de vue des ingénieurs sur la stabilité économique des femmes. Le témoignage verbal et écrit de Mme Southwood renfermait des recommandations pour surmonter les difficultés qui découragent les femmes d’accéder à la profession d’ingénieur ou d’y demeurer, profession qui, grâce à sa stabilité et ses salaires compétitifs, pourrait constituer un facteur important pour la stabilité économique des femmes.

En septembre 2017, Mme Southwood a également témoigné devant le Comité permanent des transports, de l’infrastructure et des collectivités de la Chambre des communes, dans le cadre de son étude du projet de loi C-49 ainsi que de la Loi sur la modernisation des transports et d’autres lois connexes. Son témoignage ainsi que le mémoire qu’a déposé Ingénieurs Canada devant ce comité sont axés sur la Loi sur la sécurité des transports et recommandaient que des ingénieurs participent au cycle de vie complet des infrastructures ferroviaires du Canada et que ces infrastructures fassent l’objet d’évaluations de la vulnérabilité aux changements climatiques.

David Lapp
David Lapp

En octobre 2017, David Lapp, FEC, P.Eng., IRP, a témoigné devant le Comité sénatorial permanent de l’énergie, de l’environnement et des ressources naturelles et répondu aux questions des membres dans le cadre de leur étude des effets de la transition du Canada vers une économie à faibles émissions de carbone pour répondre aux objectifs obligatoires de réduction des émissions de gaz à effet de serre annoncés par le gouvernement. Le témoignage de M. Lapp a porté sur les efforts de la profession d’ingénieur pour appuyer la décarbonation de l’environnement bâti.

Ingénieurs Canada a aussi déposé des communications écrites et des recommandations au gouvernement concernant les examens des processus d’évaluation environnementale et réglementaire et sur l’élaboration du budget fédéral 2018.

b. Accords commerciaux

En 2017, Ingénieurs Canada a consulté Affaires mondiales Canada concernant les négociations sur l’Accord économique et commercial global entre le Canada et l'Union européenne (AECG) et sur la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALENA) avec les États-Unis et le Mexique. Dans les deux cas, Ingénieurs Canada a suivi les négociations, fait des recommandations à Affaires mondiales Canada et défendu les intérêts de la profession d’ingénieur en ce qui a trait au commerce des services d’ingénierie et à la mobilité des ingénieurs au-delà des frontières internationales.

c. Journée sur la Colline 2017 

Journée sur la Colline
Journée sur la Colline

Ingénieurs Canada a tenu sa Journée sur la Colline annuelle sur la Colline du Parlement le 9 mars 2017. Des membres du Comité Rapprocher le gouvernement et les ingénieurs, des doyens de facultés de génie, des bénévoles et des membres du personnel d’Ingénieurs Canada ont rencontré 41 députés dans le but de discuter de la manière pour les ingénieurs de donner des conseils précieux, objectifs et fondés sur des données probantes concernant les politiques publiques et la prise de décisions. Les rencontres ont plus particulièrement porté sur les priorités dans les relations gouvernementales d’Ingénieurs Canada, soit l’importance des infrastructures résilientes aux changements climatiques, la valeur d’une plus grande diversité au sein de la profession d’ingénieur et la nécessité de financer la recherche sur l’enseignement des STIM.

d. Énoncés d’enjeux

Les énoncés d'enjeux sont destinés à donner une réponse rapide aux mesures gouvernementales ou aux enjeux émergents qui ont une incidence sur les organismes de réglementation du génie ou la profession d’ingénieur. En 2017, l’équipe des Affaires publiques a rédigé deux nouveaux énoncés d’enjeux sur des questions qui touchent la profession d’ingénieur :

e. Énoncés de principe nationaux

Ingénieurs Canada a recours à des énoncés de principes nationaux afin de souligner les priorités de la profession d’ingénieur en matière de politiques publiques dans ses discussions avec le gouvernement. Ces énoncés constituent des points de vue fondés sur des données probantes à propos de questions de politiques publiques qui touchent la profession d’ingénieur.

En 2017, l’équipe des Affaires publiques a mis à jour tous les énoncés de principes nationaux afin de refléter l’information la plus à jour disponible. Deux nouveaux énoncés de principes nationaux ont été rédigés et approuvés par le conseil d’Ingénieurs Canada :

8. Diversité et rayonnement

Ingénieurs Canada offre un forum national de collaboration pour permettre aux particuliers et aux organisations de toutes les régions du pays de participer à la diversification de la profession. Grâce à ces partenariats, Ingénieurs Canada fait la promotion des STIM ‒ et plus particulièrement du génie ‒ auprès des jeunes, des femmes et des Autochtones.

a. Les jeunes

Ingénieurs Canada offre quatre programmes visant à mettre les jeunes en contact avec l’univers du génie : le Mois national du génie, la compétition Future City, l’écusson pour les Guides et le programme GÉNIales les filles.

Plus de 560 événements ont été organisés au pays par des centaines de bénévoles issus des organismes de réglementation provinciaux et territoriaux dans le cadre du Mois national du génie 2017. Les pages du site Web du Mois national du génie d’Ingénieurs Canada‒ une destination pour les jeunes, leurs parents, leurs enseignants et d’autres personnes soucieuses de se renseigner sur l’éventail de possibilités que peut offrir le génie ‒ ont été consultées plus de 250 000 fois au cours du mois de mars 2017. La fonction interactive Trouver sa place, qui permet aux visiteurs d’apprendre comment leurs champs d’intérêt pourraient les mener à une carrière en génie, a été utilisée plus de 500 fois au cours du mois.

Compétition Future City
Compétition Future City

Ingénieurs Canada a présenté la compétition Future City ‒ un programme offert aux États-Unis depuis 1992 ‒ dans les salles de classe canadiennes au cours de l’année scolaire 2016-2017, ce qui constitue une première. Les premières compétitions canadiennes ont eu lieu au Conseil scolaire du district de Durham en Ontario et à l’Île-du-Prince-Édouard en janvier. Et tout ce sont 1 365 élèves des 6e, 7e et 8e années de 61 écoles qui ont pris part au programme Future City. Soixante-sept enseignants ont intégré le programme Future City dans leurs cours, familiarisant les élèves avec le processus de conception en génie et les mettant au défi de concevoir et construire un modèle réduit de ville dans cent ans d’ici intégrant des espaces publics multi-usages novateurs.

Ingénieurs Canada a créé fin 2016 un écusson à l’intention des Guides qui participent à des activités liées au génie sous la supervision d’un ingénieur ou d’un ingénieur stagiaire ou junior. En 2017, plus de 9 000 jeunes filles ont pris part à une activité liée au génie afin d’obtenir leur écusson d’ingénierie.

Les Guides
Les Guides

En 2017 également, Ingénieurs Canada a permis l’élargissement du programme Go Eng Girl/GÉNIales les filles à l’Île-du-Prince-Édouard. En octobre, des filles de la 7e à la 10e année et leurs parents ont visité l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard (UPEI) et rencontré des ingénieures, des chercheuses et des étudiantes prêtes à leur faire découvrir l’univers du génie. Lancé en Ontario par l’Ontario Network of Women in Engineering (ONWiE), Go Eng Girl/GÉNIales les filles a récemment été proposé dans d’autres provinces et Ingénieurs Canada s’est fait un plaisir de soutenir l’UPEI en lui permettant de proposer ce programme gratuitement aux élèves et aux parents.

GÉNIales
GÉNIales les filles

b. Les étudiants

En 2017, Ingénieurs Canada a maintenu son partenariat instauré de longue date avec la Fédération canadienne étudiante de génie (FCEG). Une fois de plus, l’organisme a offert son soutien à trois événements nationaux pour les étudiants de la FCEG, soit le congrès, la compétition canadienne d’ingénierie et la Conférence sur la diversité.

Au mois de janvier 2017, en collaboration avec TD Assurance, Ingénieurs Canada a également annoncé qu’il allait étendre son programme d’assurance habitation et auto pour offrir des tarifs préférentiels aux étudiants inscrits à des programmes agréés de génie dans des établissements postsecondaires canadiens.

c. Les femmes

L’année 2017 a vu Ingénieurs Canada prendre part à un certain nombre d’initiatives afin de faire progresser sa défense des femmes et son appui à ces dernières au sein de la profession d’ingénieur.

Au mois de mars 2017, Ingénieurs Canada a participé au Marathon mondial, la conférence virtuelle annuelle de DiscoverE sur et pour les femmes en génie et en technologie.  Quatre Canadiennes ont pris part aux séances de la conférence, dont des membres du personnel et des bénévoles des comités d’Ingénieurs Canada, tandis que l'oncomptait plus de 120 inscriptions canadiennes aux séances.

Au mois de juin, Ingénieurs Canada a participé à la toute première Journée internationale des femmes ingénieures. Dans un message vidéo, la chef de la direction par intérim Stephanie Price, P.Eng., CAE, a profité de l’occasion pour mettre la communauté du génie au défi d’atteindre l’objectif 30 en 30.

En 2017, Ingénieurs Canada a joint ses forces à celle du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie (CRSNG) pour organiser le Gender Summit 11. Ingénieurs Canada était membre du Comité directeur du sommet et il s’est joint à près de 600 défenseurs de l’égalité des genres provenant des secteurs des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques lors d’un colloque tenu à Montréal au mois de novembre. Les délégués ont discuté de la manière de normaliser l’égalité des genres en recherche et en innovation et d’ancrer le genre comme une des dimensions principales de la qualité.

Le Gender Summit - Jeanette M. Southwood
Le Gender Summit - Jeanette M. Southwood

En 2017 toujours, le groupe des champions de l’initiative 30 en 30 s’est réuni à trois reprises et a nommé un champion provenant du Groupe des chefs de direction d’Ingénieurs Canada. Ce groupe de champions est composé de représentants des organismes qui ont promis de soutenir l’atteinte de l’objectif de l’initiative : l’engagement d’Ingénieurs Canada à faire passer le pourcentage de femmes parmi les nouveaux ingénieurs à 30 % d’ici 2030.

d. Les peuples autochtones en génie

Des membres du Conseil consultatif autochtone canadien (CCAC) ont commencé à tenir des rencontres régulières au mois d’octobre 2015 lors du congrès national de l’American Indian Science and Engineering Society (AISES) dans le but de donner des conseils sur l’implantation d’une section canadienne au sein de l’AISES. Ces réunions et discussions ont connu leur aboutissement avec la création du CCAC lors du congrès national de l’AISES au mois de septembre 2017, et avec la reconnaissance par l’AISES de sa nouvelle section canadienne le 10 novembre 2017.

e. Le Laboratoire d’innovation en génie

L’année 2017 a vu le Laboratoire d’innovation en génie, dont Ingénieurs Canada est co-fondateur, commanditaire et champion, connaître un remarquable essor.  Ce laboratoire est un catalyseur pour la communauté canadienne du génie, qu’il aide à gérer l’application des sciences et de la technologie et répondre aux défis de notre époque. Au mois d’avril 2017, la Fondation de la famille J.W. McConnell a reconnu l’importance des travaux réalisés par le Laboratoire d’innovation en lui accordant un financement de 420 000 $ réparti sur quatre ans. La Fondation Suncor Énergie a elle aussi annoncé une augmentation de sa contribution financière à 530 000 $ au cours des trois prochaines années en reconnaissance des immenses possibilités offertes par la prochaine phase de développement du Laboratoire d’innovation, notamment ses efforts accrus sur le marché du travail et l’exploration des liens avec des défis régionaux en matière de génie comme la transition énergétique et l’avenir des villes.

9. Infrastructures résilientes aux changements climatiques

a. Protocole du Comité sur la vulnérabilité de l’ingénierie des infrastructures publiques (CVIIP)

En 2017, Ingénieurs Canada a signé des ententes de licence portant sur l’utilisation du Protocole du Comité sur la vulnérabilité de l’ingénierie des infrastructures publiques (CVIIP) pour huit projets dans tout le Canada. Parmi ceux-ci figurent deux projets dans des communautés des Premières Nations. Ingénieurs Canada a joué le rôle de conseiller et d’examinateur externe auprès de la Première Nation d’Akwesasne dans un projet d’application du protocole au système de traitement de l’eau et des eaux usées de la communauté. Le rapport final de ce projet a été livré au mois de novembre 2017. Par la suite, une version modifiée du protocole du CVIIP a été appliquée dans deux autres communautés, soit dans la Première Nation des Oneidas et celle de Moose Factory, Ces deux projets seront menés à bien durant le premier trimestre 2018. Ingénieurs Canada a aussi conseillé la Vancouver Island Health Authority sur une évaluation des risques posés par les changements climatiques pour l’hôpital général régional de Nanaimo à l’aide du protocole du CVIIP, ainsi que la Ville de Surrey pour l’application d’une version « allégée » du protocole dans le cadre de sa stratégie visant à s’adapter à la hausse du niveau des eaux côtières.

panel
Groupe d’experts sur les infrastructures réuni au Pérou

Quatre ateliers de formation commandités par le CVIIP ont également été offerts en 2017, notamment pour Engineers Yukon dans le cadre de son assemblée générale annuelle, la Ville de Prince George, le Capital Region District de Victoria, et le ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario. Ingénieurs Canada a en outre été invité à présenter des exposés sur le protocole du CVIIP et les changements climatiques lors de 15 réunions, colloques et séminaires en 2017.

Sur la scène internationale, l’année 2017 a vu l’application du protocole du CVIIP au Colegio of Costa Rica dans le cadre de son projet d’approvisionnement en eau de Guanacaste. Ingénieurs Canada a également signé une entente portant sur l’octroi d’une subvention de 600 000 $ avec l’agence allemande de développement international (GIZ) en vue de développer la capacité d’appliquer le CVIIP dans trois pays, le Brésil, le Costa Rica et le Vietnam, ainsi que dans le bassin du Nil dans le cadre d’un projet de la GIZ, Enhanced Climate Services for Infrastructure Investment, 2017-2020.

b. Certification de Professionnel de la résilience des infrastructures (PRI)

En 2017, Ingénieurs Canada a mené à bien l’élaboration de trois cours dans le cadre de la certification de Professionnel de la résilience des infrastructures. Il s’agit d’un cours en ligne portant sur le Protocole du Comité sur la vulnérabilité de l’ingénierie des infrastructures publiques, d’un cours de gestion des actifs pour les ingénieurs et d’un cours de gestion du risque pour les ingénieurs, qui ont tous pour but de répondre aux exigences en matière de titres de compétence du Professionnel de la résilience des infrastructures d’Ingénieurs Canada. Le cours de gestion des actifs a été donné en ligne pour la première fois en 2017, avec 17 participants inscrits. Autre exigence pour les titres de compétence de PRI, le cours sur le droit du climat à l’intention des ingénieurs a été donné à deux reprises à 30 participants. En tout, ce sont désormais sept ingénieurs qui ont été agréés comme PRI.

 

10. Services aux membres

Ingénieurs Canada veille à mettre à la disposition des ingénieurs des services et produits personnalisés à toutes les étapes de leur carrière.

En 2017, Ingénieurs Canada a continué d’élargir la gamme de régimes d’assurance et de services financiers qu’il offre aux ingénieurs :

  • Il a signé avec TD Assurance une nouvelle entente, en vigueur du 1er janvier 2018 au 31 décembre 2029, assortie d’une augmentation des frais de commandites globaux ainsi que de plans de marketing qui seront élaborés par Ingénieurs Canada, TD Assurance et les divers organismes de réglementation du génie.
  • À la suite de négociations fructueuses, les frais de gestion des placements ont été réduits de 40 pour cent pour tous les fonds du Programme de sécurité financière de la Great-West à compter du mois de février 2018.
  • En collaboration avec Manuvie, Ingénieurs Canada a amélioré le régime d’assurance-vie temporaire en réduisant les primes d’assurance, augmentant les économies réalisées sur un volume supérieur, et en mettant en place une exonération de prime en cas de perte d’emploi, des avantages dont les ingénieurs peuvent profiter depuis le 1er avril 2018.
  • En collaboration avec Pro-Form Sinclair, Ingénieurs Canada a réalisé une étude de marché pour le Programme national d’assurance responsabilité professionnelle secondaire qui a entraîné des améliorations à la protection, de nouvelles garanties et une réduction des coûts.

11. Protection des marques officielles

logo Ingénieurs Canada

Au nom des organismes provinciaux et territoriaux de réglementation de la profession d’ingénieur, Ingénieurs Canada détient et administre un portefeuille de propriété intellectuelle qui comprend des marques officielles et des marques de commerce enregistrées, notamment des marques de certifications enregistrées. Ingénieurs Canada est le propriétaire d’une marque officielle pour chacun des titres suivants :ENGINEER

  • ENGINEERING
  • CONSULTING ENGINEER
  • PROFESSIONAL ENGINEER
  • P.ENG.
  • GÉNIE
  • INGÉNIERIE
  • INGÉNIEUR CONSEIL
  • INGÉNIEUR
  • ING.

En collaboration avec les organismes de réglementation provinciaux et territoriaux, Ingénieurs Canada a consenti en 2017 à 35 demandes d’ingénieurs qui cherchaient à enregistrer pour une société de régime fédéral un nom contenant le terme « génie » ou des termes apparentés.

12. Célébrer l’excellence en génie

a. Prix d’Ingénieurs Canada

Lauréats des Prix d’Ingénieurs Canada 2017
Lauréats des Prix d’Ingénieurs Canada 2017

Chaque année, Ingénieurs Canada souligne le travail de remarquables ingénieurs et équipes d’ingénieurs canadiens, les efforts d’étudiants en génie et la qualité de projets et réalisations d’ingénierie dans le cadre du programme annuel de remise des Prix d’Ingénieurs Canada. Les lauréats de l’an dernier étaient :

Deuxième rangée, de gauche à droite :

  • Michel Pelletier et Pierre Poitevin de FLIR Radar Systems (OIQ) : Prix national pour un projet ou une réalisation en génie
  • Amy Bilton, PhD, P.Eng. (PEO) : Distinction pour réalisation exceptionnelle d’un(e) jeune ingénieur(e)
  • Ted Maulucci, P.Eng. (PEO) : Distinction pour services méritoires – service communautaire

Première rangée, de gauche à droite :

  • Jonathan Holzman, PhD, P.Eng. (Engineers and Geoscientists British Columbia) : Médaille de distinction pour la formation en génie
  • Mary Wells, PhD, P.Eng. (PEO) : Prix pour le soutien accordé aux femmes en génie
  • Larry Seeley, PhD, P.Eng. (PEO) : Médaille d’or
  • Veronica Knott (membre étudiante, Engineers and Geoscientists British Columbia) : Médaille d’or des étudiant(e)s en génie
  • G. Ross Peters, PhD, FCAE, FEC, P.Eng. (PEGNL): Distinction pour services méritoires – service professionnel

b. Bourses d’Ingénieurs Canada

Lauréats des bourses 2017 d'Ingénieurs Canada
Lauréats des bourses 2017 d'Ingénieurs Canada

De gauche à droite :

  • Jennifer Hayward, MASC., P.Eng. (Ingénieurs et géoscientifiques Nouveau-Brunswick) étudie les bactéries résistantes aux antibiotiques dans des environnements souterrains en aval des milieux cliniques et agricoles dans le but d’atténuer leur menace pour la santé humaine à l’échelle mondiale. 
  • Sean Smillie, P.Eng. (APEGA) étudie les problèmes énergétiques et climatiques à l’aide de systèmes et de méthodes interdisciplinaires et vise à atteindre une meilleure compréhension de l’interaction entre l’économie, le comportement humain et diverses valeurs ‒ en plus du génie ‒ dans notre système énergétique.
  • Lauren Hutchinson, P.Eng. (Engineers and Geoscientists British Columbia) cherche à découvrir le comportement des versants dans les régions du monde soumises à une activité sismique en étudiant les effets des secousses sismiques sur les versants rocheux du centre du Népal, où l’on a connu les taux les plus élevés de glissements de terrain cosismiques et postsismiques à la suite des grands tremblements de terre de 2015.
  • Eva Stephani, Eng. (OIQ) cherche à démêler les interactions complexes entre les conditions climatiques, le terrain et la subsurface pendant l’autostabilisation des instabilités des talus dans les régions recouvertes de pergélisol, son objectif étant d’assurer une meilleure protection des infrastructures à risque.
  • John Desjarlais, P.Eng., MBA, MMP (APEGS) étudie les difficultés et les opportunités qui se présentent aux régions circumpolaires et vise à mieux comprendre en quoi les personnes et les organismes comme les gouvernements, les entreprises, les cercles universitaires et les ONG peuvent exercer une influence sur les résultats positifs des projets menés dans les régions les plus septentrionales.
  • Nathalie Chevé, ing. (OIQ) effectue des travaux de recherche sur l’utilisation potentielle des géocomposites bentonitiques (GCB) comme matériaux limitant la production de drainage minier acide, une importante problématique environnementale liée à l’activité minière.

c. Titre de Fellow d’Ingénieurs Canada

Fellow d’Ingénieurs Canada 2017  
Fellow d’Ingénieurs Canada 2017  

Les personnes qui, par leur travail, ont contribué de façon remarquable à la profession peuvent recevoir le titre de Fellow d’Ingénieurs Canada.

En 2017, 116 ingénieurs ont été nommés Fellows d’Ingénieurs Canada :

Professional Engineers Ontario

  • Md Soharab Uddin Bhuiyan, FEC, P.Eng.
  • Amy M. Bilton, FEC, P.Eng.
  • Alice Bom, FEC, P.Eng.
  • Andre Bom, FEC, P.Eng.
  • Mohamed Boutazakhti, FEC, P.Eng.
  • Kwok-Wai (Michael) Chan, FEC, P.Eng.
  • Tapan Das, FEC, P.Eng.
  • Michael Andrew Dowie, FEC, P.Eng.
  • Graham Houze, FEC, P.Eng.
  • Harsharan (Jeff) Hujan, FEC, P.Eng.
  • Marios Ioannidis, FEC, P.Eng.
  • Steve Ireland, FEC, P.Eng.
  • Ahmad Khadra, FEC, P.Eng.
  • Yuri Kuzyk, FEC, P.Eng.
  • Eduardo (Ted) Maulucci, FEC, P.Eng.
  • Donald Marston, FEC, P.Eng.
  • Tracy McColl, FEC, P.Eng.
  • Muhammad Mudassar, FEC, P.Eng.
  • David Perrier, FEC, P.Eng.
  • Majid Rahimi-Chatri, FEC, P.Eng.
  • Larry E. Seeley, FEC, P.Eng.
  • Vladimir Serov, FEC, P.Eng.
  • Urmish Shah, FEC, P.Eng.
  • Ramesh Subramanian, FEC, P.Eng.
  • Uthayan Thurairajah, FEC, P.Eng.
  • Warren Turnbull, FEC, P.Eng.
  • Ajai Varma, FEC, P.Eng.
  • Mingchun (David) Wang, FEC, P.Eng.
  • Matthew Weaver, FEC, P.Eng.
  • Wong, Wai-Man (Fanny) Wong, FEC, P.Eng.
  • Mary A. Wells, FEC, P.Eng.

Engineers PEI

  • David Taylor, FEC, P.Eng.

Engineers Geoscientists Manitoba

  • Neemee Rose Batstone, FEC, P.Eng.
  • Glen Nowlan Cook, FEC, P.Eng.
  • Stacy Robert Joseph Cournoyer, FEC, P.Eng.
  • Jonathan Andrew Epp, FEC, P.Eng.
  • Ramkrishna Maruti Godse, FEC, P.Eng.
  • Nikhil Handa, FEC, P.Eng.
  • Robin Leigh Hutchinson, FEC, P.Eng.
  • Richard Mervyn Jones, FEC, P.Eng.
  • Albert David Myska, FEC, P.Eng.
  • Wenyue Wu, FEC, P.Eng.
  • Kasmir Robert Zurek, FEC, P.Eng.
  • Amber Anderson Skrabek, FEC (Hon.)

Engineers Nova Scotia

  • Paul W. Currie, FEC, P.Eng.
  • Nelson Ferguson, FEC, P.Eng.
  • Katherine M. MacLeod, FEC, P.Eng.
  • Darrin McLean, FEC, P.Eng.
  • Donald L. Russell, FEC, P.Eng.
  • Surinder Sarwal, FEC, P.Eng.

Association of Professional Engineers and Geoscientists of Alberta

  • Clay Bos, FEC, P.Eng.
  • Peter Daniel Burns, FEC, P.Eng.
  • Ram Chadha, FEC, P.Eng.
  • Marcella Fiorillo deJong, FEC, P.Eng.
  • Nima Dorjee, FEC, P.Eng.
  • Steve Huber, FEC, P.Eng.
  • Jey Jeyakumar, FEC, P.Eng.
  • Alex Kanevski, FEC, P.Eng.
  • Trevor Myles Loomer, FEC, P.Eng.
  • Vivianne Lai On Mansour, FEC, P.Eng.
  • Jay Nagendran, FEC, P.Eng.
  • Todd K. Simenson, FEC, P.Eng.
  • Robert Montgomerie Watson, FEC, P.Eng.
  • David T. Westwick, FEC, P.Eng.

Professional Engineers and Geoscientists of Newfoundland and Labrador

  • Neil Cleary, FEC, P.Eng.
  • Sherry Freake, RN, FEC (Hon.)
  • Terry Gardiner, FEC, P.Eng.
  • Natalie Hallett, FEC, P.Eng.
  • Renee Hodder, FEC, P.Eng.

Ordre des ingénieurs du Québec

  • Nadim Abou-Chacra, FIC, ing.
  • Ghislain Boivin, FIC, ing.
  • Jacques Lamarre, FIC, ing.
  • André Loiselle, FIC, ing.
  • Wilfrid Morin, FIC, ing.
  • Jean-Guy René, FIC, ing.
  • Alain Saladzius, FIC, ing.

Association of Professional Engineers and Geoscientists of Saskatchewan

  • Daryl M. Andrew, FEC, P.Eng.
  • Dean Elliott, FEC (Hon.)
  • Terrance A. Fonstad, FEC, P.Eng.
  • Kevin W. Hudson, FEC, P.Eng.
  • Kim J. Junek, FEC, P.Eng.
  • Lori J. Matthews, FEC, P.Eng.
  • Terence W. Monteith, FEC, P.Eng.
  • Robert A. Schultz, FEC, P.Eng.
  • Jaime N. Tratch, FEC, P.Eng.

 

Engineers and Geoscientists British Columbia

  • Oliver John Hans Bonham, FEC (Hon.), P.Geo., FGC
  • James Ryland Branson, FEC, P.Eng.
  • Wing-Yun William Cheung, FEC, P.Eng.
  • Neil Alexander Cumming, FEC, P.Eng.
  • Conrad Victor Desrosiers, FEC, P.Eng.
  • Andrew Ross Gower, FEC, P.Eng.
  • Rishi Gupta, FEC, P.Eng.
  • Jamie Mark Malthus, FEC, P.Eng.
  • Duane Ernest Marriner, FEC, P.Eng.
  • Donald Stephen Mavinic, FEC, P.Eng.
  • Craig Stanley Merkl, FEC, P.Eng.
  • Mukesh Nagpal, FEC, P.Eng.
  • Brendan Gregory Nicholas, FEC (Hon.), P.Geo.
  • Deesh Olychick, FEC (Hon.)
  • Julie Loughlin Orban, FEC (Hon.), P.Geo.
  • Eric Charles Pettit, FEC, P.Eng.
  • Markus Rolf Sirges, FEC, P.Eng.
  • James Daniel Sosiak, FEC, P.Eng.
  • Timothy James Ryce, FEC, P.Eng.
  • Andrew Donald Watson, FEC, P.Eng., Struct.Eng.
  • Allan Douglas Zackodnik, FEC, P.Eng.

Engineers Yukon

  • Brian Ethan Crist, FEC, P.Eng.

Ingénieurs et géoscientifiques Nouveau-Brunswick

  • David J. Coleman, FEC, P.Eng.
  • Guida Bendrich, FEC, P.Eng.
  • Gilles C. Roy, FIC, ing.
  • Richard J. Scott, QC, FEC (Hon.)

Reconnaissances spéciales décernées par Ingénieur Canada

  • Omar Alghabra, FEC, P.Eng.
  • Steven Blaney, FIC, ing.
  • Sukh Dhaliwal, FEC, P.Eng.
  • Marilyn Gladu, FEC, P.Eng.
 
 

13. Notre culture

 

canada day

halloween

curling

 

a. Parcours vers l’excellence

Réunion du personnel
Réunion du personnel

Ayant obtenu la certification de niveau Bronze de la norme d’excellence, d’innovation et de mieux-être d’Excellence Canada au mois de décembre 2016, Ingénieurs Canada a maintenu son engagement à suivre le parcours vers l’excellence en 2017. Les efforts déployés pour établir une culture d’amélioration continue ont favorisé la progression dans les cinq domaines de cette norme : leadership, planification, expérience client, personnel et processus. Parmi les principales réalisations de 2017, signalons l’intégration des concepts d’amélioration continue dans les processus de planification; la définition conjointe des valeurs organisationnelles par la direction et le personnel; la prise de conscience d’améliorations notables des communications internes par le personnel d’Ingénieurs Canada; la création d’un groupe de travail sur les ressources humaines destiné à faire valoir le point de vue et l’avis du personnel sur les programmes, politiques et initiatives de ressources humaines d’Ingénieurs Canada, et la mise en place d’un programme de formation du personnel en gestion des processus dont une première cohorte a obtenu la certification en gestion. Ces réalisations et les efforts d’amélioration continue augmenteront la capacité de l’organisme à servir la profession d’ingénieur.

b. Top 100 des meilleurs employeurs de la région de la capitale nationale

meilleurs employeurs de la région de la capitale nationale logo

En avril 2017, Ingénieurs Canada a été reconnu comme l’un des meilleurs employeurs de la région de la capitale nationale pour l’année 2017. Ce titre spécial reconnaît les employeurs de la région métropolitaine d’Ottawa-Gatineau qui offrent un milieu de travail exceptionnel. Le choix d’Ingénieurs Canada repose sur plusieurs raisons, notamment son soutien aux nouvelles mères, nouveaux pères et parents adoptifs, ses congés payés et ses dons de charité.

 

c. Dons de charité

En 2017, le personnel d’Ingénieurs Canada a continué de faire état de sa forte implication dans la communauté et de ses activités bénévoles :

Tournoi de volley-ball de plage HOPE
Tournoi de volley-ball de plage HOPE
Campagne de dons alimentaires
Campagne de dons alimentaires
  • En juillet, le personnel permanent d’Ingénieurs Canada a pris part au tournoi de volley-ball de plage HOPE et versé plus de 1 200 $ à six organismes caritatifs locaux, dont l’Enfance en danger, Logement communautaire d’Ottawa, les Bergers de l’Espoir, Dress for Success Région de la capitale nationale d’Ottawa, le Centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel et la Waupoos Foundation.
  • Des membres du personnel d’Ingénieurs Canada font volontairement des dons à la Fondation commémorative du génie canadien (FCGC) au moyen d’une retenue salariale.
  • En décembre, le comité social et le personnel d’Ingénieurs Canada ont fait un don de 1 350 $ à l’organisme Live Work Play dans le cadre de leurs dons de charité de la période des fêtes. Live Work Play aide les personnes ayant une déficience intellectuelle à s’intégrer dans leur collectivité comme des citoyens valorisés.
  • Également en décembre, Ingénieurs Canada a organisé pour la période des fêtes une collecte de denrées alimentaires et de cadeaux pour la Banque alimentaire d’Ottawa et a ainsi pu donner à cet organisme 162 kilos de denrées et autres produits.
 

14. Nos membres

Ingénieurs Canada est l’association nationale regroupant les 12 organismes provinciaux et territoriaux chargés de réglementer la profession d’ingénieur au Canada.

 

15. Nos gens

Conseil d’administration

Administrateurs

Russ Kinghorn

Russ Kinghorn, FEC, P.Eng.
Président
Colombie-Britannique
Principal, Kinghorn Systems Engineering

Annette Bergeron

Annette Bergeron, FEC, P.Eng.
Présidente élue
Ontario
Directrice, Bergeron Consulting

Chris D. Roney

Chris D. Roney, FEC, BDS, P.Eng.
Président sortant
Ontario
Président et ingénieur principal de structures, Roney Engineering Ltd.
 

Kathy Baig

Kathy Baig, ing., FEC, MBA
Québec
Présidente, Ordre des ingénieurs du Québec

Jean Boudreau

Jean Boudreau, FEC, P.Eng.
Nouveau-Brunswick
Directrice et ingénieure principale des transports, GEMTEC Limited

Terry Brookes

Terry Brookes, FEC, P.Eng.
Territoires du Nord-Ouest - Directeur adjoint des installations aéroportuaires, ministère des Transports, gouvernement des Territoires du Nord-Ouest

 

David W. Brown

David W. Brown, P.Eng., BDS, C.E.T.
Ontario        
Directeur général, TaskForce Engineering Inc.

Louis Champagne

Louis Champagne, FIC, ing.
Québec

Danny Chui

Danny Chui, FEC, P.Eng.
Ontario
Gestionnaire, Travaux d’immobilisations, Exhibition Place

Sarah Devereaux

Sarah Devereaux, M.Eng., FEC, P.Eng.
Nouvelle-Écosse        
Partner, Dillon Consulting Ltd.

Lisa Doig

Lisa Doig, MBA, FEC, P.Eng.
Alberta
Directrice, O’Doig Consulting

Justin Dunn

Justin Dunn, FEC, P.Eng.
Île-du-Prince-Édouard
Directeur, Gestion des installations, Collège Holland

Gary Faulkner

Gary Faulkner, PhD, FEC, FGC (Hon.), P.Eng.
Alberta - Directeur, Recherche sur la réadaptation et Développement technologique, Services de santé de l’Alberta
 

Dwayne Gelowitz

Dwayne Gelowitz, FEC, P.Eng., FCSCE
Saskatchewan         
Principal, Water Sector Lead, Stantec Consulting Ltd.

Zaki Ghavitian

Zaki Ghavitian, M.ing., FIC, ing.
Québec
Directeur, Programmation et contrôle des coûts, Ingénierie, approvisionnement et construction, Hydro-Québec
 

Sandra Gwozdz

Sandra Gwozdz, FIC, ing.
Québec
Ingénieure de projet, Bombardier Aéronautique

Jeff Holm

Jeff Holm, FEC, P.Eng., FGC (Hon)
Colombie-Britannique
Gestionnaire principal, Infrastructures, Allnorth Consultants Limited

William C Hunt

William C. Hunt, FEC, P.Eng.
Terre-Neuve-et-Labrador
Gestionnaire des services d’ingénierie, Molson Coors Canada

Digvir S. Jayas

Digvir S. Jayas, FCAE, FEIC, FEC, P.Eng.
Manitoba
Vice-recteur (Recherche et Relations internationales) et éminent professeur au département du génie des biosystèmes, Université du Manitoba

David T. Lynch

David T. Lynch, PhD, P.Eng., FCAE, FEC, FEIC, FCIC, FGC (Hon.) - Alberta
Professeur émérite (génie chimique), Université de l’Alberta

Connie Parenteau

Connie Parenteau, FEC, FGC (Hon), P.Eng.
Alberta

Rakesh Shreewastav

Rakesh Shreewastav, FEC, P.Eng., AVS
Ontario
Gestionnaire, Infrastructure civile, Metrolinx

Richard Trimble

Richard Trimble, FEC, P.Eng.
Yukon
Consultant principal – Région de l’Arctique, Exercice du génie

 

 

 

 

 

 

 

 

Conseillers

Ann English

Ann English, P.Eng.
Chef de la direction et registratrice, APEGBC
Chair, Chief Executive Officers Group

D Wayne MacQuarrie

D Wayne MacQuarrie, FEC, P.Eng.
Président, Bureau d’agrément
Directeur général retraité de PEI Energy Corporation

Dennis K. Peters

Dennis K. Peters, P.Eng., Ph.D., FEC
Président, Bureau des conditions d'admission
Professeur agrégé et directeur du département de génie électrique et informatique, Université Memorial

Gerard McDonald

Gerard McDonald, MBA, P.Eng.
Chef de la direction, Ingénieurs Canada

Ishwar K. Puri

Ishwar K. Puri
Président, Conseil canadien des doyens d'ingénierie et des sciences appliquées (CCDISA)

 

Personnel
À jour en date de mai 2018

  • Aude Adnot-Serra
  • Heather Anderson
  • Maria Arrieta
  • Susan Bourgon
  • Colin Brown
  • Julia Chehaiber
  • Catherine Christofferson
  • Jessica Christou
  • Marie Claverie
  • Chantal Colavizza
  • Lisa Dennis
  • Randa Dirani
  • Frank Farrell
  • Shelley Ford
  • Brent Gibson
  • Linda Gray
  • Willow Guy
  • Vicki Kelly
  • Johanne Lamarche
  • John Langlois
  • David Lapp
  • Lucy Lefebvre
  • Marlene McCourt
  • Gerard McDonald
  • Emily McParland
  • Ryan Melsom
  • Jorge Monterrosa
  • David Moreira
  • Ivan Ntale
  • Alexandra Olivas
  • Martha Oram
  • Mélanie Ouellette
  • Christina Paultre
  • Cassandra Polyzou
  • Stephanie Price
  • Vinicius Rossi
  • Emily Rowan
  • Carole Roy
  • Lorelei Scott
  • Daphne Smith
  • Kyle Smith
  • Jeanette M. Southwood
  • Evelyn Spence
  • Beryl Strawczynski
  • Joey Taylor
  • Heidi Theelen
  • Joachim Toelke
  • Lynn Tremblay
  • Dan Villeneuve
  • Lynn Villeneuve
  • Mya Warken
  • Doris Yee
 

16. Nos commanditaires

Ingénieurs Canada remercie ses commanditaires pour leur soutien continu et leur contribution à l’assemblée générale annuelle et au Gala des Prix de 2017.

Platine

TD logoManulife logo

Argent

Great West Life logo Encon logo

Bronze

Hub International logoXL Group Insurance logo

 

Partenaires

Collins Barrow logo

Amis

Budget logo

17. États financiers

Télécharger les états financiers de 2017.