Engineers Canada logo

Résultats du sondage auprès des utilisateurs de Tandem

octobre 2019

Cet été, nous avons réalisé un sondage pour obtenir l’opinion des personnes qui ont utilisé le système Tandem pour répondre à l’Enquête sur les inscriptions et les diplômes décernés. Le sondage a été envoyé à plus de 60 personnes dans 42 établissements d’enseignement supérieur (EES) qui avaient utilisé Tandem cette année, et 33 d’entre elles ont répondu. En général, les réponses étaient positives. Nous avons aussi obtenu des commentaires fort utiles sur les améliorations souhaitées pour les prochaines versions du système.

Les résultats révèlent que 60 % des répondants participaient à l’Enquête pour la première fois. Parmi ceux qui avaient déjà entré des données, 69 % étaient d’accord ou tout à fait d’accord pour dire que la saisie de données avait été plus rapide avec Tandem qu’avec le précédent outil d’entrée de données. Parmi ces répondants, plusieurs ont indiqué que Tandem était mieux structuré et offrait un déroulement plus logique, tandis que d’autres l’ont décrit comme étant « extrêmement facile à utiliser ».

Plusieurs pistes très claires sont ressorties quant aux améliorations à apporter au système et à l’Enquête elle-même. Les répondants ont demandé plus d’automatisation pour la saisie de certains types de données, et plus de précisions sur les données à entrer dans certains champs. Bien que le nouveau système ait été bien reçu – 79 % des répondants indiquant une expérience positive dans l’ensemble – nous avons aussi reçu beaucoup de commentaires relatifs au contenu et à la formulation des questions posées dans l’Enquête. Nous aborderons cet aspect avec le Conseil canadien des doyens d’ingénierie et des sciences appliquées (CCDISA) lors de sa réunion de novembre. En tant que propriétaire de l’Enquête, le CCDISA est responsable des décisions concernant les améliorations à apporter au contenu de l’Enquête.

Nous tenons à remercier très sincèrement tous les répondants qui nous ont fait part de leurs commentaires. C’est grâce à de tels mécanismes de rétroaction que nous pouvons continuer d’améliorer l’Enquête sur les inscriptions et les diplômes décernés et les outils utilisés pour la réaliser.