Engineers Canada logo

Célébrons les réalisations d’ingénierie canado-américaines à l’occasion de la journée de l’ingénieur aux États-Unis (PE Day)

2017.08.01

Les ingénieurs jouent un rôle crucial dans la résolution de certains des problèmes mondiaux les plus complexes. Leurs solutions novatrices et créatives ne s’arrêtent pas aux frontières géographiques, et il existe de nombreux exemples d’ingénieurs canadiens qui mettent leurs connaissances et leur expérience au service de projets internationaux, et d’ingénieurs étrangers qui apportent leur perspective unique à des projets d’ingénierie canadiens.

Au moment où nos voisins américains tiennent leur deuxième Professional Engineers (PE) Day, le 2 août 2017, Ingénieurs Canada aimerait souligner quelques-unes des nombreuses collaborations bilatérales entre ingénieurs canadiens et américains qui ont contribué à améliorer la santé, la sécurité et le bien-être du public.

Le projet de pont international Gordie-Howe

pont du Gordie Howe

Le projet d’infrastructure binational le plus vaste et le plus ambitieux réalisé à la frontière du Canada et des États-Unis, le pont Gordie-Howe enjambera la rivière Detroit pour relier Detroit, au Michigan, et Windsor, en Ontario. Structure à travée simple dotée de six voies pour les véhicules et d’une piste à usages multiples pour les piétons et les cyclistes, le pont créera des milliers d’emplois directs des deux côtés de la frontière, et permettra d’accroître les échanges à l’un des postes frontaliers commerciaux les plus achalandés entre le Canada et les États-Unis.  

Les systèmes municipaux de traitement des eaux usées et d’approvisionnement en eau potable

water treatment systems 

Il y a moins de 70 ans, 80 pour cent des eaux d’égout brutes des villes canadiennes étaient déversées directement dans les lacs, les rivières et les océans. Mais la firme de génie-conseil torontoise Gore & Storrie (G&S) a fait œuvre de pionnier en construisant des stations d'approvisionnement en eau potable et de traitement des eaux usées dans l’ensemble du continent. En effet, au cours du 20e siècle, les ingénieurs de G&S ont conçu et construit au moins 33 stations d’épuration des eaux et 100 usines de traitement des eaux d'égout des deux côtés de la frontière, améliorant radicalement la santé publique dans de nombreuses collectivités des deux pays. Aujourd’hui, les stations de traitement d'eau et d’approvisionnement en eau potable constituent des infrastructures essentielles partout en Amérique du Nord. Pour en savoir plus, consultez cet article publié par l’Ontario Society of Professional Engineers (OSPE).

 

Bell Helicopter – le Bell 429

The Bell 429 Helicopter 

L’hélicoptère bimoteur léger le plus moderne actuellement sur le marché, le Bell 429 est le produit de la collaboration transfrontalière d’une équipe de 20 ingénieurs de Mirabel, au Québec, et de Fort Worth, au Texas, qui ont proposé une conception épurée de l’appareil. Trois cents autres ingénieurs ont participé à la conception, la construction et l’essai de l’hélicoptère, dont les caractéristiques uniques comprennent une capacité de fonctionnement à sec de plus de trois heures et un système de contrôle des vibrations LIVE.

 

 

 

La Voie maritime du Saint-Laurent

Saint Lawrence Seaway 

Construite dans le cadre d’un partenariat binational entre le Canada et les États-Unis entre 1954 et 1959, la Voie maritime du Saint-Laurent est reconnue comme l’un des plus hauts faits d’ingénierie de l’histoire moderne, et constitue l’un des plus importants projets frontaliers entrepris conjointement par deux pays. Dotée d’un système d’écluses, de canaux et de chenaux situés au Canada et aux États-Unis, la Voie maritime permet aux navires océaniques de se rendre de l’Atlantique jusqu’au lac Supérieur, créant une route de navigation vitale pour le commerce international des deux côtés de la frontière canado-américaine. 

 

 

 

Le NORAD

norad 

Établi en 1958 en tant qu’organisation binationale Canada-États-Unis, le NORAD (Commandement de la défense aérospatiale de l'Amérique du Nord) a pour mission la surveillance et le contrôle de l’espace aérien, ainsi que l’avertissement maritime, pour assurer la défense de l’Amérique du Nord. Depuis la création du NORAD, le Canada a contribué au maintien du Système d’alerte du Nord, une zone tampon constituée de 11 radars à longue portée et de 36 radars à courte portée qui s’étend sur une bande de 4 800 kilomètres de long et de 320 kilomètres de large en bordure de la côte arctique de l’Amérique du Nord. Ce système radar d’alerte lointaine permet au NORAD de détecter toutes les activités d’approche aéroportées. 

 

 

 

La Commission mixte internationale (CMI)

La CMI est un organisme indépendant et binational établi en vertu du Traité des eaux limitrophes de 1909. Elle a pour mandat d'aider à prévenir et à résoudre les conflits relatifs à l'utilisation et à la qualité des eaux limitrophes et de veiller au bien commun en protégeant l’environnement transfrontalier. Elle met en œuvre l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs et s’efforce d’améliorer la qualité de l’air dans la région transfrontalière en vue de protéger les eaux au profit des générations d'aujourd'hui et de demain. 

International Joint Commission

Ce ne sont là que quelques exemples des nombreuses façons dont les ingénieurs canadiens et américains travaillent en collaboration pour le bien du public nord-américain. Ces efforts conjoints se poursuivent depuis des décennies et couvrent un large éventail de disciplines et d’industries.

À l’occasion de la journée PE Day, nous tenons à exprimer notre reconnaissance pour ces efforts conjoints et espérons que cette collaboration entre nos deux pays se poursuivra pendant de nombreuses autres décennies.

PE Day est une initiative de la National Society of Professional Engineers (NSPE). Pour en savoir plus et découvrir comment vous pouvez participer à cet événement virtuel, visitez le site Web de la NSPE.