Engineers Canada logo

Ingénieurs Canada soumet au gouvernement fédéral ses recommandations en vue du budget de 2020

2019.08.29

bloc central sur la colline du parlement

Ingénieurs Canada a soumis son mémoire prébudgétaire annuel au gouvernement fédéral en vue du budget de 2020.

Le mémoire de cette année formule trois recommandations sur des enjeux précis qui sont importants pour la profession d’ingénieur.

D’abord, Ingénieurs Canada demande au gouvernement fédéral de soutenir l’accès des peuples autochtones aux programmes postsecondaires de formation en génie, notamment en fournissant un financement de 1,9 million $ aux établissements d’enseignement postsecondaire pour soutenir les programmes existants au Canada et créer de nouveaux programmes d’accès au génie en Colombie-Britannique et en Alberta. Ingénieurs Canada recommande également qu’une chaire des Autochtones en génie soit créée au Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) afin de fournir des modèles pour les jeunes autochtones qui envisagent de faire carrière en génie, et de consacrer des fonds de recherche fédéraux à des recherches menées par des ingénieurs autochtones.

Ensuite, Ingénieurs Canada exhorte le gouvernement à soutenir le travail visant le recrutement, le maintien et le développement professionnel des femmes au sein de la profession d’ingénieur. Ingénieurs Canada souhaite que le gouvernement fédéral finance des programmes de sensibilisation, des bourses, des projets de mentorat au travail et des occasions d’apprentissage intégré au travail qui encouragent les femmes à étudier en génie et à faire carrière dans le domaine. En outre, notre organisme recommande au gouvernement fédéral de financer la création de modules de formation sur la diversité et l’inclusion destinés aux petites et moyennes entreprises d’ingénierie.

Enfin, le mémoire recommande de faire des processus d’évaluation de la vulnérabilité et des risques climatiques une condition à satisfaire pour l’approbation du financement de projets d’infrastructures. Cette politique devrait s’appliquer aux ministères fédéraux qui possèdent ou exploitent des infrastructures existantes ou conçoivent et construisent de nouvelles infrastructures.

Lire le texte intégral des recommandations dans le Mémoire prébudgétaire