no image
Engineers Canada logo

La compétition Future City 2019 encourage les élèves à réfléchir à des réseaux de distribution d’électricité résilients

2018.08.16

Future City Event

DiscoverE a annoncé le thème de la compétition Future City 2018-2019 : Powering our Future. Au cours des six prochains mois, plus de 40 000 élèves de partout dans le monde vont développer des idées pour résoudre les problèmes que les événements climatiques extrêmes imposent aux réseaux électriques.

Les catastrophes naturelles – tremblements de terre, tornades ou ouragans – représentent de graves menaces pour les villes et les citoyens. Les dommages causés par ces événements peuvent gravement perturber tous les aspects de la vie dans les régions touchées. Tout particulièrement maintenant, dans la foulée de récents événements catastrophiques, les ingénieurs, les architectes et les leaders municipaux font face à une tâche de première importance, celle de créer des villes résilientes.

Une ville résiliente s’adapte aux défis; elle dispose de systèmes et d’infrastructures connectés qui limitent les dommages et aident la ville à se relever. Les systèmes physiques, comme les infrastructures et les habitations, sont construits pour résister aux vents violents ou aux séismes, les systèmes d’information, comme les données et les cartes de zonage, sont conçus pour soutenir les opérations de secours, et les institutions, comme l’administration municipale et les services d’interventions d’urgence, sont conçues pour faciliter la reprise. Une ville résiliente s’assure que ses habitants sont en sécurité, que ses infrastructures sont stables et bien entretenues, et que son économie demeure durable.

Avec cet enjeu pressant en tête, la 27e édition de la compétition primée Future City invite les élèves à concevoir un réseau de distribution d’électricité capable de résister à l’impact d’une catastrophe naturelle et d’assurer une reprise rapide.

Travaillant en équipe avec un éducateur et un mentor en STIM, les élèves qui participent à des compétitions régionales partout dans le monde présentent leur vision de l’avenir et , à cet égard, ils doivent concevoir une ville virtuelle (à l’aide du logiciel SimCity™), rédiger une composition de 1 500 mots sur leur ville,  construire une maquette de leur ville (avec des matériaux recyclés), et donner une courte présentation à un panel composé de professionnels des STIM. Les équipes sélectionnées aux États-Unis, au Canada, en Égypte et en Chine se rendront ensuite à Washington (DC) en février pour partager leurs idées sur la scène internationale.