Engineers Canada logo

Le ministre des Finances présente la mise à jour économique et budgétaire de l’automne

2019.12.19

Le lundi 16 décembre, le ministre des Finances Bill Morneau a présenté à la population canadienne sa mise à jour économique et budgétaire de 2019. Malgré les incertitudes entourant les perspectives commerciales mondiales, le ministre a indiqué que le Canada continuera d’afficher l’une des croissances économiques parmi les plus vigoureuses des pays industrialisés du G7, que l’économie canadienne est saine et continue de croître à un rythme soutenu et que le gouvernement libéral continuera d’investir dans les Canadiens et Canadiennes afin de stimuler la croissance tout en réduisant progressivement le ratio de la dette nette au produit intérieur brut.

La croissance économique du Canada devrait atteindre une moyenne de 1,6 % en 2020, soit le taux prévu pour l’année à venir dans le budget de mars dernier. En 2021, le taux de croissance devrait s’établir à 1,8 %. La croissance de l’économie canadienne est soutenue par un  taux de chômage le plus bas en plus de 40 ans, par de substantiels bénéfices après impôt pour les entreprises, et par l’augmentation des salaires des travailleurs, a déclaré M. Morneau.

M. Morneau a également indiqué que le gouvernement fédéral continuerait d’enregistrer des déficits budgétaires. Le déficit se chiffrera à 26,6 milliards $ en 2019-2020, soit une hausse par rapport au déficit de 19,8 milliards $ prévu dans le budget de mars dernier. En 2020-2021, le gouvernement fédéral enregistrera un déficit de 28,1 milliards $, soit beaucoup plus que le déficit de 19,7 milliards $ prévu dans le dernier budget. En 2024-2025, le déficit diminuera pour atteindre 11,6 milliards.

Le ministre Morneau a affirmé que le ratio de la dette nette au produit intérieur brut place le Canada dans une situation enviable parmi les pays du G7.

Ingénieurs Canada continuera de collaborer avec le gouvernement fédéral sur les enjeux qui ont une incidence sur la profession d’ingénieur, et plus précisément avec le ministre des Finances sur les priorités énumérées dans notre Mémoire pour les consultations prébudgétaires en vue du budget de 2020.