Engineers Canada logo

Des élèves de l’Ontario et de l’Î.-P.-É. représenteront le Canada à la compétition Future City de DiscoverE à Washington, D.C.

2017.01.25

winners of the Future City competitionHier, les élèves de l’école publique Alexander Graham Bell ont été désignés gagnants de la compétition Future City qui s’est déroulée pour la première fois en Ontario au Conseil scolaire du district de Durham. Ils se joindront en février aux élèves de l’école Grace Christian de l’Île-du-Prince-Édouard pour se mesurer aux autres finalistes de toute l’Amérique du Nord. La finale de la compétition Future City a lieu à Washington D.C.

La compétition Future City, qui s’inscrit dans le cadre d’un programme de DiscoverE, a lieu aux États-Unis depuis 1992. Cette année, à l’occasion du 25e anniversaire de cette compétition, Ingénieurs Canada a permis la tenue de l’événement dans 50 classes du Conseil scolaire du district de Durham, en Ontario, et dans huit classes d’une école de l’Île-du-Prince-Édouard.

« La compétition Future City passionne nos élèves du Conseil scolaire du district de Durham (CSDD) », a indiqué Lisa Lim-Cole, facilitatrice du programme de sciences et technologies du Conseil scolaire. « Nous les voyons s’impliquer à fond dans le processus d’ingénierie et ils font aisément le lien entre leurs cours de littérature, de géographie, de maths et de sciences. »

Dans le cadre de cette compétition, les élèves ont pour mission d’imaginer et de concevoir la ville de demain et d’élaborer leur vision de la ville en y intégrant l’enjeu de la durabilité. La compétition de cette année s’articule autour du thème du pouvoir de l’espace public et exige donc des participants qu’ils conçoivent des espaces publics novateurs et polyvalents au service d’une population urbaine diversifiée.

« Nous sommes très heureux de pouvoir offrir la compétition Future City au Canada grâce à la généreuse contribution de nos partenaires », a déclaré Kim Allen, MBA, FCAE, FEC, P.Eng., chef de la direction d’Ingénieurs Canada. « Nous espérons que cette compétition incitera les participants à devenir la prochaine génération d’ingénieurs et à continuer d’apporter des idées et solutions novatrices aux enjeux de la société. »

Le programme Future City et ses activités connexes sont directement intégrés au curriculum des classes de 6e, 7e et 8e année (premier cycle du secondaire) et les élèves travaillent en classe à la conception de leur ville, avec l’aide de leur enseignant et d’un mentor en STIM depuis le début de l’année scolaire.

« Future City est un moyen tout à fait novateur de faire découvrir aux élèves le processus de conception en ingénierie, car cela met en jeu des compétences en recherche, en rédaction, en art oratoire et en résolution de problèmes, donc les compétences du 21e siècle qui leur seront utiles dans leur future carrière », a déclaré Julia Chehaiber, MEBT, chef de pratique, Engagement communautaire à Ingénieurs Canada. 

Dans le cadre de ce programme, les élèves doivent concevoir une ville virtuelle, rédiger un texte de 1 500 mots, construire une maquette, créer un plan de projet et présenter leur ville de demain à un comité de juges aux compétitions régionales. 

Une compétition régionale a eu lieu samedi dernier à l’Île-du-Prince-Édouard où 70 élèves de huit classes ont présenté leurs maquettes, leur plan de projet et leur rédaction aux juges, qui ont sélectionné une classe gagnante.

« Les élèves de l’école Grace Christian sont ravis de représenter l’Île-du-Prince-Édouard et de faire connaître la conception de leur ville qui vise à réduire le taux d’obésité », a indiqué Libby Osgood, PhD, P.Eng., professeure adjointe à la School of Sustainable Design Engineering de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard. « Grâce à cette compétition, les élèves des huit classes et écoles participantes connaissent maintenant un ingénieur, ce qui pourra les aider dans leurs projets et initiatives liés aux STIM. »

Les deux équipes du Canada se rendront à Washington D.C. en février pour la finale, où ils participeront à une compétition de quatre jours avec les équipes finalistes des États-Unis, une équipe de Chine et une équipe du Moyen-Orient.  Les grands vainqueurs gagnent un séjour au U.S. Space Camp et 7 500 $ US pour le programme de sciences et technologies (STIM) de leur école.

Ingénieurs Canada a pu offrir la compétition Future City au Canada grâce à la généreuse contribution de commanditaires canadiens : TD Assurance Meloche-Monnex, la Great-West, Manuvie, le Conseil scolaire du District de Durham, la Fondation Leacross, Engineers of Tomorrow, Engineer-in-Residence, Engineers PEI, l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et l’Institut universitaire de technologie de l’Ontario. Bon nombre de bénévoles, d’enseignants et de professionnels des STIM ont aussi aimablement accepté de participer à titre de mentors, de juges et d’organisateurs pour garantir aux élèves une expérience optimale.

Ingénieurs Canada a l’intention d’étendre la compétition à tout le pays dans les prochaines années afin que des conseils et commissions scolaires des 12 provinces et territoires du Canada puissent y participer.

« On estime que, d’ici 2050, 70 pour cent de la population mondiale vivra en milieu urbain », a fait remarquer Jeanette M. Southwood, M.A.Sc., FCAE, FEC, P.Eng., IntPE, vice-présidente, Stratégie et Partenariats à Ingénieurs Canada et auparavant chef du groupe Global Sustainable Cities d’une firme d’experts-conseils internationale. « Étant donné que les ingénieurs sont au nombre des professionnels les plus recherchés pour résoudre les problèmes du monde, stimuler l’innovation et améliorer la qualité de vie, la prochaine génération d’ingénieurs aura un impact énorme sur les villes de demain. »

Renseignements :

Brent Gibson
Chef de pratique, Communications
Ingénieurs Canada
613.232.2474, poste 234
brent.gibson@engineerscanada.ca