Engineers Canada
Document Viewer

Bonne moralité - Formulaire de références

Partager:
Date: 
octobre 2013

Formulaire de références

Définitions

La personne désignée ci-dessus a déposé une demande de permis d’exercice auprès de ORGANISME DE RÉGLEMENTATION DU GÉNIE et a donné votre nom en référence. Nous vous serions reconnaissants de remplir ce formulaire et de l’envoyer à cet ordre.

Pour pouvoir être inscrit au tableau d’un ordre d’ingénieurs, le candidat doit être de bonne moralité.  En qualité de répondant, nous vous demandons donc de fournir des renseignements sur votre connaissance de la moralité du candidat de sorte que ORGANISME DE RÉGLEMENTATION DU GÉNIE puisse s’assurer que le candidat satisfait à cette exigence. Étant donné que l’octroi de permis est basé sur l’évaluation par les pairs, les commentaires des répondants sont essentiels. Veuillez fournir le plus d’informations et de commentaires possible à ORGANISME DE RÉGLEMENTATION DU GÉNIE.

Nous vous demandons de bien réfléchir aux réponses que vous allez fournir dans le formulaire en gardant à l’esprit le critère de bonne moralité. Ne faites abstraction d’aucune information susceptible d’influer sur la décision. Les informations que vous communiquez seront utilisées pour déterminer les éventuels risques, dont ORGANISME DE RÉGLEMENTATION DU GÉNIE fera le suivi.

ORGANISME DE RÉGLEMENTATION DU GÉNIE a la responsabilité de maintenir les normes professionnelles de ses membres, et a besoin de votre aide à cet égard. Votre opinion au sujet du candidat lui permettra d’évaluer avec précision les qualifications et aptitudes du candidat. Par ailleurs, si vous êtes vous-même un membre inscrit auprès de l’Ordre, vous avez l’obligation professionnelle de rendre compte des faits de façon honnête et objective.

Nous vous remercions de votre collaboration

ORGANISME DE RÉGLEMENTATION DU GÉNIE

 

 

Questions

Si vous n’êtes pas en mesure d’agir en qualité de répondant, veuillez en indiquer la raison :

Question 1

Êtes-vous :

  • Un ingénieur inscrit
  • Un géoscientifique inscrit
  • Autre (préciser) :   ____________________________  

Dans la province/zone de compétence de :
Numéro de permis :

Question 2

Depuis combien de temps connaissez-vous le candidat?

Question 3

Décrivez votre lien professionnel avec le candidat.

  • Superviseur
  • Collègue
  • Client
  • Autre (préciser) :

Question 4

Décrivez votre lien personnel avec le candidat, le cas échéant (ex. ami, parent, conjoint, autre membre de la famille).
Si vous répondez OUI  à l’une ou l’autre des questions 5 à 10, veuillez fournir des explications sur une feuille distincte.
    
Question 5

Avez-vous déjà vu le candidat induire les autres en erreur ou su qu’il l’avait fait? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)

Question 6

Avez-vous déjà vu le candidat falsifier des documents ou su qu’il l’avait fait? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)

Question 7

Avez-vous déjà vu le candidat faire preuve d’intolérance ou de manque de respect ou su qu’il l’avait fait? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)

Question 8

Avez-vous déjà vu le candidat blâmer les autres pour leurs actes ou s’attribuer le mérite de leur travail, ou su qu’il l’avait fait? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)

Question 9

Avez-vous déjà vu le candidat accorder un traitement de faveur à un groupe par rapport à un autre ou su qu’il l’avait fait? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)

Question 10

Avez-vous déjà vu le candidat enfreindre les lois ou les règles ou su qu’il l’avait fait? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)
Si vous répondez NON à l’une ou l’autre des questions 11 à 14, veuillez fournir des explications sur une feuille distincte.
    
Question 11

Selon vous, le candidat comprend-il et applique-t-il le code de déontologie? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)

Question 12

Selon vous, le candidat connaît-il bien les limites de ses connaissances et a-t-il le jugement nécessaire pour exercer le génie de façon autonome et sécuritaire? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)

Question 13

Selon vous, le candidat sera-t-il capable d’assumer la responsabilité de travaux d’ingénierie s’il obtient un permis d’exercice? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)

Question 14

Selon vous, le candidat a-t-il les qualités d’intégrité, d’honnêteté et de loyauté nécessaires pour être ingénieur? (Oui/Non/Pas en mesure de répondre)

Question 15

Veuillez examiner avec soin les options suivantes, et n’en cocher qu’UNE:

  • Selon moi, le candidat a la moralité nécessaire pour être ingénieur et je recommande son admission. OU
  • Selon moi, l’admission de ce candidat devrait être refusée ou différée pour les raisons suivantes : OU
  • Je ne suis pas qualifié pour répondre.

Question 16:

Signature :
Poste occupé :
Date :
Employeur / Entreprise :

S’il n’est pas un  ingénieur ou un géoscientifique en titre, le répondant qui remplit ce formulaire doit joindre son curriculum vitae.

La bonne moralité renvoie à des notions de force morale et éthique et comprend des caractéristiques comme l’intégrité, la franchise, l’honnêteté et la loyauté. On considère généralement que la bonne moralité comprend trois éléments :

  1. La capacité de faire la différence entre le bien et le mal.
  2. Le courage de faire ce qui est bien, quelles qu’en soient les conséquences individuelles.
  3. La capacité d’évaluer ces qualités dans le contexte de l’exercice de la profession dans l'intérêt supérieur du public.

Les caractéristiques de bonne moralité les plus faciles à observer et à évaluer sont :

  1. La loyauté : la personne loyale est honnête, fiable et digne de confiance; elle conforme ses actes à ses paroles. Elle a le courage de faire la bonne chose sans chercher à tromper, tricher ni voler.
  2. Le respect : faire preuve de respect signifie tenir compte d’autrui et faire preuve de tolérance envers les différences. Cela signifie aussi avoir du savoir-vivre. La personne qui fait preuve de respect prend des décisions qui témoignent de son souci de sa santé et de celle des autres. Elle fait attention aux personnes et aux biens.
  3. La responsabilité  : être responsable signifie avoir la maîtrise de soi – la personne responsable pense avant d’agir et examine les conséquences de ses actes.  Elle est responsable de ses choix et de ses décisions et ne rejette pas le blâme de ses actes sur les autres. La personne responsable s’efforce de faire de son mieux et persévère même quand les choses ne se passent pas comme prévu.
  4. L’équité : la personne équitable suit les règles, attend son tour et prend la part qui lui revient. Elle est ouverte aux autres et à leur écoute. Elle ne profite pas d’eux et ne rejette pas le blâme sur eux.
  5. La bienveillance : la personne bienveillante est aimable et compatissante. Elle exprime de la gratitude, sait pardonner et aide les personnes qui en ont besoin.
  6. Le civisme : faire preuve de civisme, c’est être le défenseur d’une collectivité saine et sécuritaire; c’est être un bon citoyen, qui respecte les lois, les règles et l’autorité. Être un bon voisin et collaborer avec les autres sont aussi des éléments du civisme.

Il n’est pas nécessaire de faire preuve de toutes ces qualités pour être de « bonne moralité ». Celles-ci sont toutefois des indicateurs qui nous amènent à croire qu’une personne est de bonne moralité.