Engineers Canada logo

Bilan de la Revue de presse – du 16 août au 5 septembre

2018.09.06
  • L’effondrement d’un pont en Italie, un nouveau rapport sur le déversement de résidus miniers à Mount Polley, et deux articles sur la sous-représentation des femmes dans les domaines des STIM ont fait partie des contenus les plus populaires de la Revue de presse des deux dernières semaines.
  • Effondrement du pont autoroutier Morandi : Les premiers reportages sur l’effondrement d’une partie du pont autoroutier Morandi à Gênes, en Italie, le 14 août, ont suscité des questions sur les raisons pour lesquelles le pont n’avait pas été fermé à la circulation des mois plus tôt, quand un rapport d’ingénierie avait constaté que la corrosion des câbles métalliques du pont avait affaibli sa solidité de 20 pour cent. La catastrophe a aussi soulevé des questions dans les médias québécois au sujet de l’état du pont de Québec.
  • Déversement de résidus miniers à Mount Polley : Un nouveau rapport publié conjointement par le Corporate Mapping Project, le Centre canadien de politiques alternatives, le Wilderness Committee et le groupe brésilien PoEMAS affirme que le contexte politique de la Colombie-Britannique a joué un rôle important dans la rupture du bassin de retenue des résidus à la mine de Mount Polley. Le rapport soutient que des décennies de lobbying et de pressions exercées par l’industrie minière avaient arraché au gouvernement provincial le pouvoir de réglementer le secteur minier.
  • Femmes en génie : Cet article de Quartz Africa a critiqué les récents commentaires du chef de la direction de la South African Institution of Civil Engineering, qui sous-entendaient que les femmes étaient sous-représentées dans les domaines des STIM parce qu’elles choisissent de prendre soin de leurs enfants au lieu d’assumer les lourdes charges de travail qu’exige une carrière dans les STIM. De même, cet article d’opinion d’un envoyé spécial du  Maclean’s citait des recherches qui semblaient indiquer que, dans les pays nordiques, l’écart de rémunération entre les sexes est le résultat de choix faits librement par les femmes de ces pays, qui préfèrent travailler moins que les hommes pour diverses raisons. Mais comme le souligne l’article de Quartz, d’autres recherches ont démontré que ce sont les obstacles du milieu de travail – plutôt que le manque d’ambition ou les différences biologiques – qui mènent à la sous-représentation des femmes dans les domaines des STIM, comme le génie.
  • Article en prime : Cet article du magazine Science soulève des questions pertinentes quant à l’efficacité des camps de STIM pour amener les enfants et les jeunes – et en particulier les filles – à s’intéresser au génie et aux autres domaines des STIM.

NOTE : Ingénieurs Canada n’exerce aucun contrôle sur le contenu de sites tiers qui font l’objet d’un lien hypertexte dans ces articles. Les opinions, conseils, articles, déclarations ou autres informations contenus dans ces sites externes sont la propriété de leurs auteurs ou distributeurs et en reflètent le point de vue. Ingénieurs Canada n’assume aucune responsabilité quant à la qualité, à la fiabilité et à l’exactitude de ces contenus.