Engineers Canada logo

Commémoration de la tuerie de Montréal, 30 ans plus tard

2019.12.05

Le 6 décembre 1989, 14 femmes ont été froidement assassinées à l’École polytechnique de Montréal, quand un tireur a pénétré dans l’école et tiré sur elles, déclarant que « les féministes lui avaient gâché la vie ». Douze des jeunes femmes tuées étaient des étudiantes en génie.

Dans la foulée de la fusillade de masse la plus meurtrière de l’histoire du Canada, le Parlement canadien a fait du 6 décembre la Journée nationale de commémoration et d’action contre la violence faite aux femmes. Chaque année, le 6 décembre, nous nous souvenons des jeunes vies fauchées et du potentiel perdu dans la tragédie de Polytechnique et d’autres crimes violents liés au genre. C’est également l’occasion pour chacun de nous de réfléchir aux actions que nous pouvons entreprendre pour combattre la violence liée au genre.

Cette année, 30 ans après la tragédie du 6 décembre 1989, Ingénieurs Canada a organisé une table ronde sur la tuerie de Montréal et ses effets sur la profession d’ingénieur. David Lynch, président d’Ingénieurs Canada, a animé la discussion avec les panélistes suivants :

  • Sandra Gwozdz, membre du conseil d’Ingénieurs Canada, et diplômée en 1991 de l’École polytechnique
  • Ved Proag, gestionnaire de projet, Planification des infrastructures, Ville d’Ottawa, et vice-présidente de la section d’Ottawa de PEO
  • Julie Lassonde, présidente et chef de la direction, Lassonde Capital, et présidente, Fondation commémorative du génie canadien

Les panélistes ont relaté ce qu’elles ont vécu en tant que femmes en génie au moment de la fusillade à l’École polytechnique, comment la tragédie les a motivées encore plus à réussir en génie, et ce qu’il reste à faire pour s’assurer que le génie est une carrière accueillante et inclusive pour tous. Les points saillants de la discussion peuvent être visionnés dans les vidéos suivantes.

 

 

Cette année, Ingénieurs Canada s’est également associé à Doyennes et doyens d’ingénierie Canada pour lancer le site 30yearslater.ca/fr. Pour commémorer la tragédie du 6 décembre 1989 et souligner la contribution exceptionnelle des ingénieures du pays, Doyennes et doyens d’ingénierie Canada a invité toutes les écoles d’ingénierie qui offraient un programme de génie agréé en 1989 à faire connaître l’histoire d’une étudiante ayant obtenu son diplôme dans les trois années qui ont précédé ou suivi le drame et dont la carrière illustre la précieuse contribution des femmes à la profession d’ingénieur et à la société. Les 30 portraits qui ont été dressés peuvent être consultés dans le site 30yearslater.ca/fr.