Engineers Canada logo

Palmarès des cinq articles sur le génie les plus consultés en 2018

2018.12.13

Une tragédie à l’Université de Toronto. Un projet de loi sur la fiabilité professionnelle en Colombie-Britannique. Une polémique entourant un doctorat honorifique à l’Université de l’Alberta. Des mesures disciplinaires visant des ingénieurs. C’étaient là les sujets de certains des articles de notre Revue de presse les plus consultés cette année. Voici le palmarès des cinq articles sur le monde du génie les plus lus en 2018.

  1. Tragédie au camp de génie de l’Université de Toronto : En septembre, un étudiant en génie civil, âgé de 18 ans, s’est noyé pendant son séjour au camp d’arpentage de l’école de génie à Gull Lake, près de Minden, en Ontario. La doyenne d’ingénierie Christina Amon a fait parvenir un message au personnel et aux étudiants pour exprimer ses condoléances à la famille et aux amis de l’étudiant, ainsi que pour indiquer que des services de soutien psychologique seraient offerts à tous ceux qui en auraient besoin.
  2. Réaction au projet de loi sur la fiabilité professionnelle déposé en Colombie-Britannique : En juin, le gouvernement de la Colombie-Britannique a publié le rapport final sur l’examen de la fiabilité professionnelle, puis déposé en octobre un projet de loi qui, s’il est adopté, permettra au gouvernement de surveiller les organismes de réglementation du génie et des géosciences, de l’agrologie, de la technologie des sciences appliquées, de la biologie appliquée et de la foresterie, et établira un Bureau du surveillant général de la gouvernance professionnelle. Cet article d’opinion, paru en août, dans lequel le chef de la direction d’une petite entreprise minière de la province réfléchit aux changements proposés, a été le deuxième article le plus lu en 2018.
  3. Un doyen d’ingénierie critique l’attribution d’un doctorat honorifique à David Suzuki : En avril, l’Université de l’Alberta a annoncé son intention de décerner un doctorat honorifique à l'environnementaliste David Suzuki. Fraser Forbes, doyen de la faculté d’ingénierie, a critiqué la décision de l’université dans la page Web de sa faculté, disant qu’elle « blessait et dévaluait » la communauté des ingénieurs et démontrait que l’université était trop déconnectée de l’industrie et des secteurs de l’énergie et des ressources. 
  4. Mesures disciplinaires contre trois ingénieurs impliqués dans la catastrophe à la mine Mount Polley : En septembre, Engineers & Geoscientists British Columbia a annoncé que, selon son Comité d’enquête, les trois ingénieurs ayant participé à la conception, la construction et la surveillance du bassin de retenue des résidus à la mine avaient fait preuve de négligence et de conduite non professionnelle. La catastrophe de la mine Mount Polley, l’une des plus graves à survenir dans la province, a entraîné le déversement de millions de mètres cubes d’eau et de boues polluées dans des cours d’eau avoisinants. Des audiences disciplinaires visant les trois ingénieurs se tiendront en 2019.
  5. Un ingénieur fait face à des mesures disciplinaires pour s’être plaint publiquement de la durée trop courte des feux orange : En juillet, au Manitoba, l’ingénieur David Grant a fait l’objet d’audiences disciplinaires pour avoir déclaré aux journaux que les feux orange aux intersections de Winnipeg étaient trop brefs. Engineers Geoscientists Manitoba a soutenu que, par son geste, Grant avait divulgué des renseignements privés au sujet d’une enquête, fait de fausses déclarations, nui à la réputation de la profession d’ingénieur et exprimé des opinions sur une question qui ne relevait pas de son expertise.