Engineers Canada logo

Rapport : Réduire les obstacles pour les diplômés étrangers

2018.10.04

Dans un rapport publié le 26 septembre 2018, l’Institut pour la citoyenneté canadienne (ICC) et 6 Degrés font une série de recommandations à l’intention d’Ingénieurs Canada, des organismes de réglementation du génie, des gouvernements fédéral et provinciaux et d’autres parties prenantes, recommandations qui, selon eux, amélioreront les processus d’immigration, d’attribution du permis et d’emploi pour les diplômés étrangers qui souhaitent exercer au Canada.

« L’ICC et 6 Degrés ont produit un rapport sur un sujet d’une grande importance pour la profession d’ingénieur, a déclaré Gerard McDonald, MBA, P.Eng., chef de la direction d’Ingénieurs Canada. Le rapport fait mention d’Ingénieurs Canada dans plusieurs de ses recommandations, et nous les examinons de très près. »

Le rapport, intitulé Closed Shops: Making Canada’s engineering profession more inclusive of international engineers, révèle que les personnes formées en génie à l’étranger (PFGE) ont plus de difficulté à trouver un emploi que les ingénieurs formés au Canada. Il fait valoir que les PFGE constituent une occasion économique importante pour le Canada, mais qu’un système complexe et fréquemment opaque, qui varie d’une zone de compétence à une autre, crée un obstacle systémique qui désavantage les diplômés étrangers.  

Le rapport recommande de simplifier les processus d’immigration, d’attribution du permis d’exercice du génie et d’emploi professionnel pour faire du génie une profession plus inclusive.

Le rapport adresse ses recommandations à Ingénieurs Canada, aux organismes de réglementation provinciaux et territoriaux, aux responsables de l’immigration, aux décideurs politiques, aux commissaires à l’équité, aux employeurs, aux universités, aux agences d’aide à l’établissement des immigrants et aux diplômés étrangers eux-mêmes.

L’ICC et 6 Degrés recommandent d’améliorer le processus d’immigration, de modifier le processus d’attribution du permis d’exercice, et de mieux soutenir les nouveaux arrivants dans leur parcours de recherche d’emploi et d’intégration.

« Immigrer au Canada peut être une expérience stressante et compliquée, rendue encore plus difficile par la complexité du processus d’obtention du permis d’exercice du génie, a ajouté M. McDonald. Ingénieurs Canada s’est engagé à faire en sorte que les nouveaux arrivants aient accès à de l’information sur le processus à suivre, et à soutenir les organismes de réglementation dans la recherche d’un juste équilibre entre le maintien de normes rigoureuses en matière d’attribution du permis et l’importance d’offrir aux candidats un processus convivial et efficient. »

L’un des principaux défis qui se présentent aux diplômés étrangers est que la complexité du processus ne devient évidente qu’après leur arrivée au Canada. Le site Web « Feuille de route pour l’ingénierie au Canada » d’Ingénieurs Canada se veut un outil permettant aux ingénieurs formés à l’étranger de s’informer, avant d’immigrer, des étapes à suivre pour obtenir un permis d’exercice au Canada afin d’y être mieux préparés.

Le rapport indique aussi clairement qu’il faut en faire plus pour que les nouveaux arrivants aient accès aux réseaux sociaux qui facilitent la recherche d’un emploi pertinent et satisfaisant, en particulier pendant que le processus de demande de permis est en cours.

L’ICC est un organisme caritatif national qui offre des programmes et des projets spéciaux pour inspirer l’inclusion, favoriser les rencontres et encourager une participation active des citoyens. Présenté par l’ICC, 6 Degrés est une tribune mondiale explorant l’inclusion et la citoyenneté au 21e siècle. En 2017, l’ICC et 6 Degrés ont lancé la série de rapports Closed Shops, qui portent sur les obstacles auxquels se heurtent les professionnels formés à l’étranger après leur arrivée au Canada. Le premier rapport examinait les exigences imposées aux avocats formés à l'étranger pour exercer le droit au Canada, et faisait 25 recommandations à l’intention de diverses parties prenantes en vue de favoriser une meilleure inclusion.