Engineers Canada logo

Atelier stratégique du conseil d'Ingénieurs Canada : opération réussie

2020.08.27

Dans le cadre de l'élaboration du plan stratégique de 2022-2024 d'Ingénieurs Canada, le conseil a organisé un atelier stratégique les jeudi 13 et vendredi 14 août. Tenu en même temps en ligne et à Banff, en Alberta, cet atelier visait à confirmer l’énoncé de vision d’Ingénieurs Canada et à établir les priorités du plan stratégique provisoire. Les priorités stratégiques à l’étude avaient été élaborées en fonction des commentaires reçus dans le cadre de l’atelier de prospective de février dernier.

« Le conseil a discuté d’une série de priorités possibles, allant du remaniement du système d’agrément, à l’accélération de l’initiative 30 en 30, à la réévaluation du cadre financier d’Ingénieurs Canada, a expliqué Jean Boudreau, présidente d’Ingénieurs Canada. Nous avons travaillé ensemble à partir de ces données, puis choisi une liste de priorités ciblées. Mais ce n’est pas terminé. On doit maintenant s’assurer que ces priorités correspondent aux attentes des organismes de réglementation. »

Le 1er octobre, lors d’une séance d’information, les présidents et chefs de direction des organismes de réglementation, ainsi que les représentants du Bureau canadien d’agrément des programmes de génie et du Bureau canadien des conditions d'admission en génie, auront un aperçu du plan stratégique provisoire. Les parties prenantes pourront ainsi se familiariser avec le plan stratégique avant les consultations avec les organismes de réglementation, qui débuteront plus tard cet automne. Un compte rendu de l’atelier de planification stratégique sera également distribué avant la réunion du conseil, le 2 octobre.

Les résultats de la consultation seront ensuite regroupés et examinés par le Groupe de travail sur le plan stratégique. Un plan stratégique définitif sera soumis à l'approbation du conseil, en février 2021, et des organismes de réglementation, avant l’assemblée annuelle des membres en mai 2021.

La planification stratégique ne s’est pas déroulée comme prévu au début des travaux, en 2019. Normalement, le conseil tient son atelier stratégique en juin, peu après les réunions du printemps, en mai. La pandémie de COVID-19 a obligé le conseil à repenser comment il s’y prendrait pour évaluer la difficile tâche de définir l’orientation future de l’organisation.

Cela signifiait également que les priorités stratégiques provisoires, cernées lors de l’atelier de prospective, devaient être revues à la lumière de la pandémie et de ses répercussions dans le monde – à savoir, la formation en génie à distance, les effets inégaux sur les femmes et les hommes qui travaillent, et les changements possibles dans le nombre de titulaires de permis. Toutes ces questions ont été abordées au cours de l’atelier.

Le format de l'atelier lui-même était radicalement différent des années précédentes. Il a été organisé selon une structure hybride – environ la moitié des participants y ont assisté en personne, en respectant la distanciation physique, tandis que les autres étaient virtuellement présents, au moyen de Zoom.

« La logistique a posé un véritable défi à notre équipe de planification. D’une part, il fallait créer un environnement permettant aux membres du conseil de parler en profondeur de questions très importantes pour la profession d’ingénieur, d’autre part, il fallait veiller à ce que des personnes des quatre coins du pays puissent participer en grand nombre, explique Gerard McDonald, chef de la direction d’Ingénieurs Canada. Lorsque je regarde les résultats de cette réunion, je suis heureux de constater à quel point nous avons réussi à atteindre ces objectifs. »