Engineers Canada logo

INWED 2020 : Jamie Davignon, ingénieure stagiaire

2020.06.17

Jamie Davignon

Ingénieure civile – Ingénieure stagiaire
Stantec

Lorsque la pandémie de COVID-19 a frappé le Canada, comme bien d’autres employés au pays, Jamie Davignon a commencé à travailler de chez elle, à Whitehorse, au Yukon. Mais quand, début avril 2020, un déversement de carburant s’est produit le long de l’autoroute de Dempster, au nord de Whitehorse, à sept heures de route de son domicile, cette ingénieure stagiaire spécialisée en génie civil et environnemental a pris la route pour se rendre sur les lieux.

« Comme notre bureau est petit dans le Nord, nous comptons beaucoup sur le soutien technique des bureaux du Sud, explique Mme Davignon, qui est membre de la Première Nation Tahltan. La plupart du temps, nos collègues viennent au Yukon. Nous leur apportons notre soutien et retenons par la même occasion un peu de leur savoir-faire. Mais pendant la pandémie, aucun collègue du Sud ne pouvait venir au Yukon. »

Normalement, s’il y a un déversement de pétrole comme celui qui s’est produit au début du mois d’avril, un collègue de l’équipe d’intervention d’urgence en cas de déversement de carburant prend l’avion jusqu’à Whitehorse et exécute les travaux sur le lieu du déversement. Mais les frontières étant fermées à cause de la pandémie de COVID-19, cela a été impossible. Davignon et son collègue ont donc dû agir.

« Nous nous sommes immédiatement portés volontaires et nous étions heureux de donner un coup de main, et encore davantage de sortir du bureau et d’avoir l’occasion de découvrir un secteur qui nous était inconnu jusque-là, se souvient-elle. Pour effectuer notre travail, il nous a fallu procéder à un niveau de planification que nous ne connaissions pas – notamment pour s’assurer que nous pouvions nous déplacer et travailler en toute sécurité au plus fort de la pandémie. Mais nous sommes fiers d’avoir agi rapidement et efficacement pour contribuer aux travaux d’assainissement. »

Une fois sur place, l'éloignement du site les a obligés à apprendre à inspecter des échantillons de sol au moyen de communications par téléphone satellite et de messages texte InReach. Ils ont donc collaboré avec l’entrepreneur pour évaluer l’ampleur du déversement. Ils ont utilisé Eagle, un appareil servant à mesurer les concentrations de vapeurs d’hydrocarbures, pour déterminer l’étendue approximative du déversement. Ils ont prélevé des échantillons sur un système de grille et les ont envoyés au laboratoire pour des tests supplémentaires afin de déterminer si les concentrations d’hydrocarbures étaient acceptables, et pour modéliser la zone de déversement.

Le rôle que Mme Davignon a joué lors de ce déversement de carburant illustre le travail essentiel que les ingénieurs effectuent en coulisses et la manière dont ils soutiennent leur collectivité.

« Les ingénieurs en biochimie travaillent d’arrache-pied pour mettre au point des équipements destinés à aider les personnes touchées par la COVID-19, explique Mme Davignon. Les ingénieurs en informatique et logiciels s’assurent que les employés peuvent travailler à domicile. Les ingénieurs en mécanique se concentrent sur l’efficacité des appareils de ventilation dans les hôpitaux. »

« Il faut différents types d’ingénieurs pour aider le monde à fonctionner efficacement et protéger la santé publique. »

Retour à tous les portraits d’ingénieures en vedette dans le cadre de l’INWED 2020​