Dans le cadre de la priorité 1.1 Examiner et valider le but et la portée de l'agrément de son Plan stratégique 2022-2024, Ingénieurs Canada sollicite de la part de personnes ou d'entités des propositions pour la prestation de services de gestion de changements complexes afin de soutenir la réalisation de cette priorité stratégique.

À propos de la priorité stratégique

Bien des choses ont changé depuis l'introduction du système d'agrément en 1965. La façon dont la formation des ingénieurs est dispensée a évolué et les activités des organismes de réglementation, tout comme les exigences imposées à leurs systèmes d'attribution de permis, ont changé considérablement. Le système d'agrément, lui, est demeuré relativement inchangé, seuls deux changements importants ayant été introduits au cours des 30 dernières années, soit une unité de mesure (l'unité d'agrément ou UA) pour quantifier la durée d'un programme dans les années 1990, et l'évaluation des programmes axée sur les résultats (qualités requises des diplômés et amélioration continue, ou QRD/AC) en 2015.

Les normes d’agrément doivent s’arrimer aux exigences de formation universitaire pour l'obtention d'un permis d'exercice et aux besoins des organismes de réglementation et doivent être appliquées dans un environnement contrôlé par les établissements d'enseignement supérieur (EES). Alors que les organismes de réglementation cherchent à obtenir du système d'agrément l'assurance que chaque diplômé satisfait aux exigences de formation universitaire pour l'obtention du permis d'exercice, les EES recherchent la flexibilité qui leur permettra d'innover dans la conception de leurs programmes et leurs méthodes d'enseignement.

L'objectif fondamental de la priorité stratégique d'Ingénieurs Canada Examiner et valider le but et la portée de l'agrément est donc de comprendre les points de vue des diverses parties prenantes et de proposer une voie à suivre qui répondra aux besoins des organismes de réglementation tout en tenant compte des réalités de la formation en génie. 

Les travaux comprennent ce qui suit :

  • Recherche et définition potentielle d’une exigence nationale en matière de formation universitaire pour l’obtention du permis d’exercice en génie;
  • Examen du but actuel de l’agrément afin d’en présenter une nouvelle version ou une version révisée ou d’en confirmer la version actuelle;
  • Remise d’un rapport final fournissant l’orientation nécessaire pour mettre en œuvre des systèmes conformes au but de l’agrément et aux exigences de formation universitaire, accompagné de recommandations sur la façon de combler les lacunes et d’aligner les travaux de soutien (c.-à-d. le document sur la voie à suivre);
  • Collaboration avec les groupes multilatéraux pancanadiens et consultation de ces groupes;
  • Gestion de projet;
  • Gestion des changements;
  • Soutien du comité directeur et des groupes de travail spéciaux sur l’exigence de formation universitaire et le but de l’agrément.

Le soumissionnaire retenu devra fournir plusieurs services et produits livrables clés sur plusieurs années, tous les travaux du projet devant être achevés avant le 31 décembre 2024.

Les propositions doivent être soumises d’ici le 4 janvier 2022, 23 h 59 HE.

*Remarque : Les bureaux d’Ingénieurs Canada sont fermés du 24 décembre au 3 janvier inclusivement.

Lire la DP complète (en anglais seulement)

Questions et réponses