Engineers Canada logo

Ingénieurs Canada adopte une nouvelle stratégie unique d’évaluation de la responsabilité en matière d’agrément

2020.07.16

magnifying glass on top of bookEn novembre dernier, nous avons publié un article sur les avancées relatives à la priorité stratégique 2 (PS2), correspondant à un appel lancé par le conseil d’administration d’Ingénieurs Canada en vue d’améliorer la responsabilité en matière d’agrément. Depuis, le Comité de responsabilité en matière d’agrément du Bureau d’agrément a poursuivi son travail avec des consultants de Higher Education and Beyond, ce qui a compris une consultation nationale des parties prenantes en décembre dernier. Les résultats de cette consultation ont servi à mettre un point final, en juin, à la stratégie d’évaluation du système d’agrément. Le Bureau canadien d’agrément des programmes de génie (BCAPG) a alors approuvé la stratégie, qui a été mise en œuvre immédiatement.

« Nous avons consulté les principaux acteurs de l’agrément pendant tout le processus d’élaboration afin d’être certains que la stratégie répondrait du mieux possible aux besoins des personnes pour qui elle compte le plus », explique Ray Gosine, président du Comité de responsabilité en matière d’agrément.

Pendant la consultation, des questionnaires ont été envoyés à plus de 300 parties prenantes à l’agrément au pays. Plus de 100 personnes ont répondu à l'enquête, et neuf autres ont été directement interrogées. Les parties prenantes ont été invitées à donner leur avis sur les résultats du système d’agrément actuel et, plus précisément, sur ce qui indiquerait que le système est efficace, fiable, transparent et efficient.

La consultation visait globalement à clarifier et confirmer la manière dont les parties prenantes percevaient les résultats du programme d'agrément, mais également à cerner les points forts du programme d'agrément qui pourraient être évalués par rapport à ces résultats. Pour atteindre cet objectif, l'équipe sur la responsabilité en matière d’agrément a voulu recueillir des réponses dont la portée serait vaste et présentant un point de vue à la fois qualitatif et quantitatif.

« Les réponses à l’enquête ont été absolument essentielles à l’élaboration d’une stratégie d’évaluation tenant compte des besoins des parties prenantes à l’agrément », a déclaré M. Gosine.

« Ce sont eux qui, chaque année, devront évaluer ces qualités, a ajouté M. Gosine, et nos rapports sur les résultats des évaluations annuelles doivent avoir une signification pour eux. »

« En fin de compte, il s’agit d’améliorer la confiance et la transparence, déclare Bob Dony, président du Bureau d’agrément. Le travail que nous avons accompli placera le perfectionnement continu au cœur de notre système d’agrément. »
Il ajoute que « ce système est unique parmi les organismes d’agrément canadiens dans la mesure où le système d’agrément lui-même fait l’objet d’une évaluation continue ».

M. Gosine se dit heureux que le processus de consultation et de communication qui a conduit à l’élaboration de la stratégie ait reçu un accueil favorable.

« Selon leurs dires, les participants ont trouvé qu’il s’agissait d’un bon processus, ce qui est essentiel à sa réussite. »

Le cadre d’évaluation définitif étant maintenant en place, l’équipe responsable de l’agrément va profiter de l’été pour rassembler l’information qui sera publiée sur le site Web d’Ingénieurs Canada au sujet de la stratégie et des rapports. Si vous avez des questions concernant le processus ou l’élaboration de la stratégie, veuillez communiquer avec Mya Warken, gestionnaire de l’agrément, à mya.warken@engineerscanada.ca.