Engineers Canada logo

INWED 2020 : Suzanne Kresta, FAICHE, FCAE, FEC, P.Eng.

2020.06.17

Suzanne Kresta

Professeure et doyenne de la Faculté de génie
Université de la Saskatchewan

Lorsque les mesures de distanciation sociale ont été mises en place pour ralentir la propagation de la COVID-19, en mars 2020, les universités canadiennes se sont dépêchées d’offrir leurs services en ligne., Suzanne Kresta, doyenne de l’Université de la Saskatchewan, s’est consacrée à cette transition vers le virtuel.

« J’ai consacré les derniers mois à complètement réinventer notre petit monde, raconte Mme Kresta. Nous comprenons très bien le principe de croissance exponentielle, nous avons donc réagi rapidement et de manière décisive. En l’espace de quelques jours, nous sommes passés à un fonctionnement entièrement à distance. »

Mme Kresta explique que ces mêmes atouts qui font en sorte que les universités sont une partie intégrante des collectivités sont également ce qui en fait des lieux propices à la propagation d’un virus comme la COVID-19.

« Les universités sont conçues pour diffuser rapidement des idées dans le monde, sur nos campus et dans nos collectivités locales. Elles offrent de riches réseaux de relations et des communautés dynamiques. Ces mêmes merveilleux atouts en font également de parfaits vecteurs d’un virus : des centaines d’étudiants occupent un même espace pendant les cours, puis se côtoient dans les couloirs toutes les heures; ils partagent de la nourriture et des boissons, puis rentrent chez eux toutes les six semaines pour parler de ce qu’ils ont appris. Les professeurs échangent avec des étudiants du premier et du deuxième cycle; à intervalles réguliers, ils rencontrent des collègues du monde entier pour parler de ce qu’ils ont appris autour d’un repas ou dans des salles de conférence bondées. »

C’est pourquoi, à l’Université de la Saskatchewan, comme les autres doyens en génie partout au pays, Mme Kresta et ses collègues ont agi rapidement pour que l’université fonctionne à distance, tout en rassurant les étudiants sur le fait qu’ils pourraient terminer leur trimestre, faire leurs examens à distance, passer au niveau supérieur et continuer à progresser vers leur diplôme.

« Nous y parvenons grâce à la grande créativité et inventivité de nos professeurs, et à leur dévouement, mais aussi à la vision et l’engagement de nombreux dirigeants talentueux partout au pays », déclare Mme Kresta.

En plus de son travail de doyenne de la Faculté de génie de l’Université de la Saskatchewan, pendant toute la pandémie, Mme Kresta a mis son expertise en génie et son immense compréhension des données et des analyses au service de son action communautaire personnelle. Elle a suivi les médias sociaux pour amplifier les informations justes et les résultats précis des modèles, et pour expliquer l’importance de l’osmose inverse et des mécanismes des fonctions exponentielles sur son site Web personnel, à www.suzannekresta.com.

« Mon entourage au sens large a exprimé tant de soulagement et de gratitude que j’en ai tiré une grande leçon : à titre d’experts techniques et de citoyens actifs, nous pouvons enrichir des conversations sur des questions importantes. »

Retour à tous les portraits d’ingénieures en vedette dans le cadre de l’INWED 2020​