Engineers Canada logo

Jean Boudreau nous fait part de ses réflexions sur ses nouvelles fonctions de présidente d’Ingénieurs Canada

2020.07.16

Jean Boudreau portrait photo

Lors de l'assemblée annuelle des membres du printemps, Ingénieurs Canada a officiellement accueilli Jean Boudreau à titre présidente pour 2020-2021. Nous avons rencontré Jean pour recueillir ses réflexions sur la présidence et sur ce qu'elle espère accomplir durant son mandat.

Qu’est-ce qui vous a amenée à contempler le poste de présidente?
 
Lorsque je suis arrivée au conseil d’administration, les membres et les organismes de réglementation étaient très préoccupés, insatisfaits et frustrés qu’Ingénieurs Canada reste à l’écart du travail qui, selon ces organismes, était important. À l’époque, Ingénieurs Canada n’écoutait pas ses propriétaires et faisait cavalier seul. L’atelier du conseil a été ma première réunion. Il y régnait un climat de négativité et de frustration, mais j’ai également pu observer que les participants étaient passionnés et animés par un désir de trouver des solutions.

Depuis, nous avons progressé dans un délai relativement court grâce aux commentaires du personnel et des bénévoles d’Ingénieurs Canada, et à de nombreuses consultations avec les organismes de réglementation, leurs effectifs et leurs bénévoles. C'était très encourageant et très satisfaisant de participer à cet effort, et j'ai tenu à ce qu’il se poursuive.

À ce sujet, que pensez-vous de l’orientation stratégique actuelle d’Ingénieurs Canada?

Le plan stratégique actuel comporte de nombreux aspects opérationnels, qui découlent de la transition d'Ingénieurs Canada vers un nouveau modèle de gouvernance conçu pour faire bouger les choses et pour convenir à tout le monde. J'ai hâte de voir ce plan stratégique à l’œuvre et de présenter le prochain, qui ressemblera davantage à un vrai plan stratégique. Pour être honnête, j'ai été surprise et très honorée d’avoir été élue au poste de présidente désignée l'an dernier, surtout en raison de ce qui nous attend cette année.

Pensez-vous qu’Ingénieurs Canada poursuit efficacement ses objectifs stratégiques en ce moment?

Dans le contexte actuel (et changeant) de la pandémie de COVID-19, comme tout le monde sur la planète, Ingénieurs Canada doit faire preuve de créativité pour continuer à fonctionner maintenant et continuer de progresser. Je pense que le personnel et les bénévoles ont fait un travail fabuleux à cet égard, mais on doit maintenant se demander comment atteindre nos objectifs. On peut dire sans se tromper que, cette année, la notion de réussite n’a plus tout à fait le même sens, non seulement du point de vue du fonctionnement quotidien, mais aussi à plus long terme, pour ce qui est d’atteindre les objectifs que l’on s’était fixés dans notre plan stratégique actuel. Étant donné la situation actuelle, le seul fait d’élaborer un nouveau plan, et, espérons-le, de le soumettre à l’approbation du conseil selon le calendrier prévu est déjà une réussite en soi.

Outre la mise en œuvre du nouveau plan stratégique, qu’espérez-vous réaliser pendant votre mandat de présidente?

Dans le « discours de campagne » que j’ai prononcé devant le conseil juste avant l’élection, j’ai mis l’accent sur l’agrément, l’autoréglementation et la diversité. Ces trois points sont toujours mes priorités et ce sont également des questions très importantes pour les organismes de réglementation. Cela est apparu clairement dans les rapports des présidents présentés lors de l’assemblée annuelle des membres aussi bien l’année dernière que cette année. Je veux faire tout ce qui est en mon pouvoir pour faire avancer les choses, mais je sais pertinemment qu’il faudra du temps. Dans un an, on ne pourra peut-être pas dire que ces questions sont complètement résolues, mais je serais heureuse de savoir qu’elles sont en bonne voie de l’être.